Justin Trudeau, le crooner.

Justin Trudeau est un grand charmeur, il a tout d’un crooner avec son sourire impeccable, ses cheveux lisses et ses performances théâtrales. Armé d’égoportraits, de véhicules d’assault, de fredonnements et de discours vides, cet homme possède toutes les aptitudes pour maintenir le statu quo en place ou devrais-je dire «l’establishment fédéral.» Les Québécois savaient très bien à quoi s’attendre avec Justin Trudeau. C’était avant qu’il franchisse cette ligne, effrontément, le 1er juillet dernier.

Voici un extrait de son discours nationaliste : «Avant le 1er juillet 1867, il y avait le Canada Ouest et le Canada Est. Il y avait le Haut-Canada et le Bas-Canada. Il y avait toujours eu une division. Aujourd’hui, nous célébrons le jour où, il y a exactement 149 ans, les gens de ce grand territoire se sont rassemblé et ont forgé une seule nation et un seul pays – le Canada.»

Monsieur Trudeau soyons clairs, votre sourire et vos cheveux bien placés n’arriveront jamais à effacer l’histoire du Québec, l’histoire des patriotes, de mes parents, de mes grands-parents qui se sont battus pour obtenir leurs droits.Fatigué par les luttes, par les deux référendums, la reconnaissance de la nation québécoise, cette société distincte représente des miettes de pain comparativement à ce que nous devrions être. Des restants de farine fermentés, pour un peuple qui n’a jamais signé la constitution canadienne, ne l’oubliez pas. Vous avez bouffé la miche, vous vous êtes gavés, vous voudriez maintenant donner les miettes aux pigeons, en nous ignorant totalement? Nous, les vieux indépendantistes bougons, les rêveurs, les courageux qui ne veulent pas de ce grand territoire, votre seule nation forgée dans de la merde, vous pouvez bien la garder.

Monsieur Trudeau, je sais que votre plus grand rêve, c’est de réussir là où votre père a échoué.  C’est à dire, unir ce grand pays une fois pour toute. Nous ne serons jamais une seule nation, un seul pays. Le Canada est encore divisé. En 244 jours de sourires, à coup de selfies, vous n’avez pas réussi cet impossible exploit de fusionner les deux nations ensemble. Votre déclaration est une insulte aux millions de Québécois nationalistes qui ne se reconnaissent pas dans votre pays. Cette nation apolitisée et éblouie par les flashs de iPhone, cette nation que vous offrez candidement aux plus cyniques, vous pouvez la garder.

En effet, vous êtes le parfait candidat pour ceux qui n’en ont rien à battre de la politique canadienne, des décisions politiques, du budget. Vous êtes le candidat idéal pour ceux qui ne font que regarder leur avis de cotisation en fin d’année pour comprendre combien il leur reste, peu importe pourquoi et comment. C’est ce qu’on élit maintenant, des gens souriants sans idée de grandeur. Vous représentez bien cette écœurantite aigüe pour la politique, la diversité culturelle, les familles heureuses chez eux, bien confortables dans leur salon. Vous représentez bien ces gens qui ne parlent jamais à leurs voisins. Vous représentez bien ces nombreuses communautés culturelles et religieuses, qui ne sont pas prêtes à bâtir un projet de société ensemble, qui ne sont pas prêtes à se tenir debout, se lever solidairement pour changer les mœurs, changez le capitalisme effréné, les ventes d’armes, les sables bitumineux, les paradis fiscaux. L’arrière-scène.

Non! Monsieur Trudeau, ce n’est pas vous qui écrasera la reconnaissance de la nation québécoise, j’espère que vous n’oserez pas venir nous annexé de force à votre projet avec une constitution dans le fond de la gorge. Ne vous faites pas trop d’idées. Ne nous oubliez pas. Nous serons des milliers à marcher dans la rue si vous osez enlever aux Québécois ce qui leur appartient. Votre prédécesseur, Robert Bourassa l’a bien dit : «Quoiqu’on dise, quoiqu’on fasse, le Québec est, aujourd’hui et pour toujours, une société distincte, libre et capable d’assumer son destin et son développement» quoi que vous dites, quoi que vous fassiez Monsieur Trudeau, ces mots n’ont jamais eu plus de signification, suite à votre dernière déclaration.

Le néo-fédéralisme canadien

Cœur de pirate s’est échappée, elle n’a jamais été aussi fière d’être canadienne, «c’est le meilleur moment», en serrant dans ses bras le premier ministre, tout en encaissant son chèque alléchant, son cachet pour parler de nationalisme canadien et chanter quelques chansons. «Il est dont beau, il est dont bien souriant». Ne soyez pas dupes, rien a changé, le statut quo est toujours en place.

Arrêtons nous un instant. Les mêmes lois nous gouvernent. Les transferts fédéraux et les investissements dans les provinces restent des mystères indéchiffrables. La corruption et la collusion est bien vivante, les patrons, les amis du pouvoir s’en mettent plein les poches. Les sables bitumineux continuent leur croissance, les investissements fédéraux dans les industries polluantes aussi, les ventes d’armements, le soutien à Israël, la dépossession des ressources naturelles aux intérêts internationaux, les paradis fiscaux. Tout ça, en souriant à la caméra durant les sommets sur l’environnement.

Le Canada est maintenant au deuxième rang des pays exportateurs d’armes au Moyen-Orient. En tête d’affiche, l’Arabie Saoudite retourne ces armes achetées au Canada contre des civils, depuis des décennies. Comment Justin Trudeau peut-il célébrer la fierté gaie tout en vendant des armes à un royaume qui condamne à mort, qui décapite des centaines d’homosexuels sur la place publique?

Justin a su convaincre une partie de la population qu’il représente le renouveau politique, la jeunesse avec ses photos en plein air, ses photos de papa en t-shirt . Nous étions tellement habitués à l’ère Harper, aux psychopathes endormants, qu’un père de famille en t-shirt, c’est devenu exceptionnel. Nelson Mandela en personne! C’est ça le renouveau, l’espoir politique au Canada? Un politicien qui publie des portraits de famille? «Regarde comme il est humain, lui aussi il prend des photos de familles en t-shirt.» C’est tellement pathétique.

justin_trudeau_famille

Que pense ses électeurs? «Justin, il est comme nous, lui aussi il prend des selfies.» Cette Trudeaumania ne connaît rien à la démocratie, à la péréquation, aux investissements, au débat constitutionnel (la société distincte que représente le Québec), au lac Meech et à la crise d’octobre.

Cette déclaration remet les choses en perspectives, que voulons-nous comme premier ministre, un homme souriant, un homme avec une belle image à l’internationale, un homme qui fait des pirouettes, des selfies? Une figure publique qui chante avec sa femme dans les banquets? Ne devrions nous pas écouter les idées? N’avons nous pas besoin d’un premier ministre avec du leadership, des idées et de l’ambition? Un premier ministre qui respecte l’identité nationale des Québécois.

Dans ce monde où les apparences et l’image sont ce qu’il y a de plus important, le parti Libéral du Canada a su éblouir les citoyens à l’avant-scène, là où les décisions politiques sont prises. Des selfies, une campagne d’image publique, pour mieux mijoter dans les coulisses du pouvoir.

Vous rappelez vous des promesses de Justin Trudeau?

Selon le site web TrudeauMetre. Le premier ministre a déjà brisé 18 de ses promesses électorales. Principalement dans les investissements des infrastructures vertes, dans l’éducation, dans la Stratégie emploi jeunesse : créer 40 000 nouveaux emplois durant chacune des années de son mandat. Justin Trudau a aussi omit d’investir 40 millions par année auprès des entreprises pour créer des stages pour les étudiants. Et j’en passe. Coeur de pirate n’en a pas parlé. Après 244 jours de mandat, Justin Trudeau n’a pas entamé 106 de ses 219 promesses électorales. Enfin, ses promesses réalisées sont les plus faciles à réaliser, spécifiquement des jeux comptables et fiscaux, des crédits d’impôts, des ajustements au budget, des investissements. Une grande valse fiscale emmerdante. Peu de créativité, peu d’imagination. Des chèques aux ministères. Aucun projet d’ambition. Où sont ils les grands projets, les milliards promis aux provinces? Je cherche encore.

Allez Justin, continue de sourire, continue de chanter. Tu peux plaire à tout le monde, tu peux faire ce que tu veux, tu seras réélu dans trois ans.


Pour suivre l’auteur: Facebook

3 réflexions sur “ Justin Trudeau, le crooner. ”

  1. Je te suis toujours et je suis en partie, mais très en partie seulement en accord avec certaines choses pointé de ton doigt accusateur mais hâtif s’il en est. Tu pense que son rêve n’est que cela, un rêve, une utopie, pas moi ! De toute façon, le Quebec ne se séparera pas du Canada de sitôt, le nombre d’anglophones qui y demeurent à vie est de plus en plus grand, et JAMAIS ils ne voterons la sortie du Quebec du giron du reste du Canada, pas de ton vivant et tu me semble jeune.. La politique est un art difficile, t peu de gens la maîtrise pleinement..

    J'aime

  2. Et tu oublies le principal: Comment le gouvernement Fédéral s’insinue dans tous les domaines de compétence provinciale par la bande pour nous assimiler encore mieux…de l’éducation à la santé en passant par la culture et les médailles -bonbons du Lieutenant -gouverneur de merde …sans oublier les jugements de la cour suprême toujours défavorables au Québec…même dans des cas similaires ..voir la Cause manitoba et la même pour le Québec. Pour la cour Suprême jugeant le Québec (et ses revendications) Il n’y a jamais eu dans l’acte britannique de 1867 de pacte donc le Québec ne peut avoir aucune prétention mais pour le manitoba il y a eu pacte en 1867 donc revendications approuvées. Les Québécois à 85 % ne connaissent absolument rien de leur histoire mais Rien…Ils sont des colonisés assimilés Comme Georges Étienne Cartier, Trudeau, Bourassa, Charest et le summum Chrétien et Couillard… Et il reste quelques colonisés rebelles…je vous suggère la lecture “Cessons d’être des colonisés” de Maurice Arbour (professeur de droit constitutionnel et de droit international à la retraite -Presses de l’Université laval 2015) Tous les Québécois devraient lire ce livre, l’indépendance se ferait plus vite. (par Québécois j’entends tout ceux qui habitent le Québec sans distinction de race ou de religion évidemment)…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s