Touche pas à mon pitbull, sti!

Je croyais qu’on s’enlignait vers un consensus raisonnable: un pitbull, c’est plus dangereux qu’un chiwawa. J’étais certain qu’on avait fait le tour de la question, il semblerait que non.

Entre 2005 et 2015, 232 humains sont morts sous les crocs de ce cabot aux États-Unis. Ce chien est banni dans 40 pays, dont la France et l’Angleterre. L’Ontario a interdit l’animal sur l’étendu de son territoire. Afin de défier les statistiques alarmantes, avant de débattre sur l’interdiction de cette bête, quelqu’un devait mourir au Québec. C’est fait. Les gens ont ce réflexe spontané de protéger les animaux, de patauger sur la sensibilité lorsqu’on parle d’eux. Dans la même veine, il ne faudrait surtout pas oublier les enfants défigurés. Heureusement, eux aussi, ils ont la «cote» dans cette marre de débats émotifs.

«Moi, je suis un bon propriétaire, personne va m’enlever mon KiKi.»

«Avant d’interdire les pitbulls, ils devraient interdire les mosquées.»

«C’est pas les chiens les méchants, ce sont les humains.»

Misère.

Les bons propriétaires

Ce matin, j’écoutais à la radio notre Marina Orsini nationale raconter aux auditeurs qu’elle avait eu plusieurs pitbulls dans sa vie, en campagne. «C’étaient de vrais amours, des chiens amoureux et affectueux.» Elle répétait qu’il existe de bons propriétaires, que le problème ce sont les pas-bons, les morons.

Dimanche dernier, Jean-François Mercier abondait dans le même sens, en faisait des amalgames douteux entre les armes, les tournevis et les pitbulls. «Le problème vient plus probablement de celui qui tient le tournevis.» «Pour moi, ça ne fait pas plus de sens de priver quelqu’un de son gentil toutou qui fait tout parfait à cause de l’irresponsabilité des autres.»

Le peuple québécois a applaudi.

Je ne crois pas que le caractère de ce chien soit uniquement attribuable aux propriétaires. Il y a trop de témoignages documentés qui prouve le contraire. Ce chien est imprévisible, il faut l’admettre. Plusieurs attaques de pitbulls ont eu lieu chez de bonnes familles, avec des bons maîtres. La particularité dangereuse de ce chien? Il est plus fort que l’homme, il peut tuer. Arrêtez de nous faire pleurer, tout le monde sait qu’il y a des bons propriétaires et des bons pitbulls. Le problème n’est pas là. Comme société, il faut tout faire pour éviter que ces drames se reproduisent. La vie d’un enfant, la vie d’une femme vaut plus qu’une horde de pitbulls muselés.

Les morons

Est-ce qu’on peut régler le problème à la source? Est-il possible de changer l’irresponsabilité des autres? Est-il possible de conscientiser les propriétaires au danger imminent de certains chiens?

Non. Les morons ne changeront jamais. Vous avez tous vu cet homme verser sa boisson gazeuse sur la tête d’un itinérant. Cet individu existe, il empeste les rues dans tous les quartiers à travers le Québec. Soyons honnêtes, l’éducation est en chute libre, le Beach Club devrait connaître une bonne année. La stupidité, l’américanisation, l’ego masculin, la violence, les fidèles de Trump, la cruauté envers les animaux, le mépris, la haine envers l’autre.. ce sont tous des phénomènes grandissants. Je ne fais pas confiance à ces propriétaires de chiens, en particulier.

En 2014, à Montréal, la SPCA a traité 1 217 nouvelles plaintes et a effectué des inspections auprès de 3 012 animaux, toutes espèces confondues. Un total de 101 animaux ont été saisis à la suite de ces interventions et plusieurs poursuites criminelles et pénales ont été intentées. Pour la plupart des chiens maltraités et battus. Selon les mêmes données, plus de 400,000 animaux domestiques sont abandonnés à chaque année au Québec.

Changer les propriétaires? Bonne chan’. On ne changera jamais l’homme. La cruauté envers les animaux existe. Tout le monde le sait qu’il y a de bons propriétaires et il y a des pitbulls affectueux, qui ne seront probablement jamais agressifs. Le problème n’est pas là.

Aux États-Unis, entre 2005 et 2015, 360 victimes sont mortes suites aux morsures d’un chien. De ce nombre 65% par des pitbulls, 10% par des rottweilers. À chaque treize jours, un pitbull tue un humain en Amérique du Nord. Sans compter les centaines d’enfants défigurés.

Que doit faire le gouvernement, dans une société de droit, lorsqu’il est impossible de changer la source d’un problème? Malheureusement, il doit assumer le rôle du bon père de famille en interdisant ou en réglementant certaines choses comme l’alcool au volant et les AR-15 aux États-Unis. Une minorité d’individus ne changera jamais. C’est ça vivre en société, non?

Je l’admets, c’est un irritant pour les bons propriétaires de devoir museler leurs pitbulls à l’extérieur, dans les lieux publics. C’est un effort de fournir une attestation de réussite d’un cours d’obéissance et munir le chien d’une micropuce. Mais quand vous le ferez, vous penserez à la petite Vanessa Biron ou Emmanuelle Cossette, défigurées dans leur enfance. Vous penserez aux proches de Christiane Vadnais et aux centaines de défunts, tués par un pitbull dans les dernières années. Je trouve que c’est un bon compromis pour éviter d’autres drames.

9 réflexions sur “ Touche pas à mon pitbull, sti! ”

  1. Je suis d’accord pour le contrôle des pitbulls. Mais je suis moins d’accord sur l’impossibilité de contrôler les morons. Il n’y a jamais eu de véritable volonté de contrôler tous ces hommes qui n’arrivent pas à se contrôler eux-mêmes. Rien n’est vraiment mis en place pour les inciter à le faire, simplement parce qu’ils font parti du groupe qui se trouve tout en haut dans la hiérarchie des êtres vivants et qu’ils se sont arrogés le droit de vie ou de mort sur les autres espèces de notre planète. Dans bien des cas, même quand il s’agit des femmes et des enfants, alors imaginez pour les chiens et autres animaux!!! Alors je crois sincèrement que je commencerais par là. Mais la peur de leur réaction est tellement puissante que ces petits mâles « alpha » autoproclamé savent très bien qu’ils peuvent continuer de vivre leur imbécilité en toute impunité.

    J'aime

  2. mais… si c’est admis que d’interdire les pitbulls ne réglera pas le véritable problème qui sont les mauvais propriétaires, alors qu’est-ce que ça donne d’interdire les pitbulls? juste pour donner un peu de quiétude illusoire aux matantes? les mauvais propriétaires vont demeurer, eux. et privés de leur pitbull ils vont juste se rabattre sur leur deuxième choix de chien, et rendre ce nouveau chien tout aussi agressif que le pitbull l’aurait été.

    je ne suis pas d’accord de juste jeter la serviette face aux morons, juste déclarer que « ils changeront pas! » et voilà, donc on se rabat sur une action inutile pour faire semblant qu’on fait quelque chose. interdire les pitbulls ça ne changera *rien*. on le voit d’ailleurs très clairement en ontario où l’interdiction est en place depuis 10 ans, et où il y a tout autant de morsures de chiens. parce que les morons demeurent. interdire les pitbulls c’est une action facile mais qui n’a aucun effet concret. changer les morons, c’est bien plus difficile, mais c’est ce qu’il faut faire. alors commençons par se poser la question: qu’est-ce qu’on peut faire pour changer les morons?

    J'aime

  3. Très juste la réflexion. Il faut regarder plus loin que le bout de son nez et réfléchir un brin pour comprendre que le pitbull est un danger avant tout à cause de sa force physique et de la physionomie de ses mâchoires. Oui un caniche c’est nerveux et ça peut mordre plus fréquemment mais ces derniers ne tuent pas l’homme, et il est possible de se défaire d’un de ces chiens enragés. Dans le cas du pitbull, la réalité est tout autre.Ce chien à des capacités physiques hors du commun, des dangers publiques quand leurs fils se touchent…

    J'aime

  4. Très bon résumé de ce que plusieurs pense, statistique en plus. Pensons pour qu’elle raison cette race à été créé par croisement par l’homme.
    C’est une machine de combat tout simplement.
    Mon avis, tout les chiens actuel devrait être muni d’une puce, reproduction interdire.

    J'aime

  5. En France ce chien n’est pas interdit mais ils doivent être stérilisés et leur détention est soumise à des règles strictes, chiens classés en 1ère catégorie dits « chiens dangereux » ils nécessitent un permis de détention : http://www.educateur-canin.com/permis-detention-chien-dangereux/
    Comme vous l’avez mentionné, bien éduqué il n’est pas plus dangereux qu’un chien d’une autre race, il n’y a pas de mauvais chiens, seulement de très mauvais maitres…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s