Fort McMurray, le trou du cul du monde.

Je m’excuse à l’avance, il est possible que la poussière ne soit pas encore retombée.

Avant de lire ces quelques lignes, il faut mettre de coté la sensibilité et la compassion pour les gens qui ont perdu leur maison. Sans coeur, aussi immonde que ça puisse paraître, il faut faire abstraction de ces vies chamboulées. Il y a parfois des événements ironiques dans la vie. Des situations qui nous permettent de penser autrement, en perspective, à quelque chose de plus grand.

FortMcMurray

Un court séjour chez Maurice

J’ai déménagé à Fort McMurray en 2009. Comme plusieurs autres canadiens, je cherchais un moyen facile de faire de l’argent. Un salaire de 100,000$ par année, c’était attrayant pour un jeune de 19 ans tout juste gradué du Cégep. « Je vais placer de l’argent de coté, payer mes dettes d’études, et je reviendrai au Québec avec un gros char ». C’est la même pensée qui traverse l’esprit de milliers de jeunes canadiens à chaque année. Il n’en fallait pas plus pour nous attirer! Mon ami et moi étions déjà en route pour le trou du cul du monde: Fort McMurray.

Jamais auparavant je n’avais vu autant de pick-ups! Que ce soit dans les rues, les entrées de maisons ou le stationnement du Walmart, il y en avait partout. À Fort McMurray, il y a plus de concessionnaires que d’organismes communautaires, de bibliothèques et d’écoles mis ensemble.

On se le répétait, bientôt, nous allions être riche! Quelques nuits difficiles à dormir dans notre vieille caravan, le temps de trouver un emploi… et le tour est joué!

Quelques jours plus tard, nous avions trouvé une chambre à louer chez une famille de Québécois. Le visage de Fort McMurray, c’était cette famille de la Beauce. Ils avaient déclaré faillite, ils étaient sans ressources et sans moyens. Pour eux, avec leurs deux adolescents, « Le Mac » c’était leur dernier espoir.

Ces Beaucerons n’avaient aucune éducation, toute la famille était obèse, à chaque soir ils commandaient du poulet frit ou de la pizza. Les caisses de Coca-Cola et de Molson Canadian faisaient partie intégrante de la décoration. Bref, une famille colonisée, des truckers de Fort. Mc.

Maurice nous demandait 1000$ pour une petite chambre avec deux lits simples. 1 pied séparait les deux lits, on s’entendaient péter. Ça allait faire la job! Une maison fièrement achetée 500,000$ par les propriétaires, payé par les chambreurs, nous étions 8! Maurice nous l’avait bien dit: « Le Québec c’est de la marde, jamais j’aurais pu m’acheter une grosse cabane là-bas ».

Même après une faillite, c’est très facile de trouver un prêteur dans le Mac, surtout avec un revenu de 100,000$ pour chauffer un camion ou ramasser les ordures.

Maurice allait faire fortune, il était entrain de construire 4 nouvelles petites chambres au sous-sol pour les prochains arrivants, il planifiait s’acheter une deuxième maison. Maurice avait des rêves.

Ça ne faisait même pas un mois que nous étions là qu’il augmenta notre loyer à 1,200$ par mois. Si l’on refusait, nous devions quitter le lendemain matin. C’est ce qu’on a fait, salut mon cher Maurice!

FortMcMurray2

Une grosse Mustang flambette

À Fort McMurray, il fait toujours gris, les gens boivent beaucoup d’alcool. Cette ville connaît un grave problème de prostitution, de jeu et de drogue. Pour la plupart, des gens peu éduqués qui veulent s’enrichir rapidement, c’est un mélange toxique pour n’importe quelle société. En investissant dans cette ville éloignée, le Canada participe au génocide intellectuel d’une nation.

Comme au Far West, les hommes se promènent en pick up neuf, le menton bien haut, c’est ça la vie. Il y a souvent des bagarres, les gens consomment beaucoup de drogue pour oublier l’ennui, beaucoup de drogue.

Lorsque j’ai commencé à travailler comme agent de sécurité sur une mine, tout le monde avait un seul but: faire fortune sans études en se renseignant le moins possible sur le monde autour. La sélection naturelle renversée.

Fort McMurray, c’est le paradis de l’individualisme et de la bêtise. Jean Chrétien nous l’a dit, c’est ça le plus meilleur pays au monde.

Je me sentais comme dans un livre de Orwell, une société sans culture, sans personnalité, un objectif commun: dépenser son argent dans les bars, les voitures et sur les tables de Blackjack du Boomtown.

C’est là-bas que j’ai rencontré Ashley, une trentenaire de l’Ontario venue habiter à Fort McMurray pour payer ses dettes exubérantes. Elle était là depuis seulement 4 mois, sa première décision fut d’emprunter 50,000$ pour s’acheter une Mustang de l’année. Flambette! Comment vas-tu payer tes dettes Ashley? « Pas grave, avec mon gros salaire, je vais finir par tout payer ».

canadas-oil-sands-to-remain-unhurt-by-falling-crude-prices
Le trou du cul du monde

Ces rencontres et constatations furent des événements catalyseurs pour moi. Quant à ma perception de l’économie et de la société canadienne. Je ne me suis jamais senti autant différent, autant Québécois.

Dernièrement, j’ai entendu des politiciens dire à quel point nous devrions être fiers de Fort McMurray. Non, il y a aucune raison d’être fier de Fort McMurray. Il m’est arrivé souvent de penser que cet endroit allait exploser, être abandonné ou même bruler avec tout ce pétrole qui lui sortait par les oreilles.

Non seulement, c’est une tragédie environnementale, mais c’est aussi un poison pour le progrès humain. Lorsqu’on investit dans le pétrole, on détruit des milliers d’âmes créatives. Au lieu d’étudier et participer au progrès, des milliers de jeunes vont mourir là-bas; pour quelques dollars additionnels. Le coût de renonciation pour le Canada est énorme. Ça prend de l’imagination et du cran pour faire autrement.

Nous l’aurions peut-être notre grande innovation, notre grand succès commercial, notre voiture électrique, si ce n’était pas du pétrole. Nous l’aurions peut-être notre indépendance énergétique, notre belle utopie scandinave.

Lorsqu’on fait le choix facile du pétrole, au nom de la productivité, au nom du développement économique, on enterre des futurs scientifiques, on intensifie notre déclin. L’ère des hydrocarbures est révolue au moment où nous devrions investir dans l’économie du 21ième siècle.

Après ce feu, pourquoi reconstruire? Pourquoi réinvestir des milliards de dollars à Fort McMurray. Selon plusieurs études dont celle du National Energy Board, les ressources pétrolières seront totalement épuisés en 2050 et le baril de pétrole restera sous la barre de 100$ jusqu’en 2040. C’est un pari trop risqué.

Fort McMurray n’amène aucune innovation, aucun progrès social, aucune matière grise. Fort McMurray enrichit les concessionnaires et les compagnies de construction, tout cet argent est jeté à la poubelle.

Ce feu remet les choses en perspectives. Je vais vous le dire franchement, Fort McMurray, c’est le trou du cul du monde.

Reconstruire, pourquoi?

Aussi cru que ça puisse paraître, je ne reconstruirais rien, je laisserais le courant naturel des choses faire son oeuvre, le feu de Fort McMurray, c’est l’opportunité de nous sortir des hydrocarbures. Pourquoi dépenser plusieurs milliards, encore, dans une industrie destinée à mourir? Pour stimuler la productivité et le PIB par la dette? Pour créer des emplois dans la construction? Pour épuiser une ressource de moins en moins rentable dans un endroit qui n’existera plus dans 40 ans?

Dans un monde idéal ce serait le moment de recommencer sur de nouvelles bases, dans un monde meilleur il serait temps de relocaliser et former ces gens dans l’économie du 21ième siècle. Ce feu est une grande ironie.

Monsieur Trudeau, vous avez tout un défi devant vous. Faire le choix facile de l’économie du pétrole et perpétuer cette tradition toxique. Ou alors faire le choix du progrès humain. La balle est dans votre camp.

——————————————————

Crédit photo: courtoisie d’un ami qui a perdu sa maison dans les flammes.

Mis à jour Dimanche 8 Mai 19:05. Ne méprenez pas mes propos, je suis triste pour les gens éprouvés dans cette tragédie, mais je suis de ceux qui croit que ce malheur en cache un autre bien plus important.

Vous pouvez suivre l’auteur ici: Page Facebook

Si ça vous tente, mon premier roman sera publié sous peu…

271 réflexions sur “ Fort McMurray, le trou du cul du monde. ”

      1. Monsieur voulait faire fortune il était pas obligé de se rendre à cette endroit pourquoi dénigré cette ville qui est présentement dans la misère y chaille contre le pétrole mais il était content de monté la bas avec sa vielle caravane qui en pensant fonctionne avec du pétrole je pense que son écrit est bien plus une vengeance personnelle envers cette ville

        J'aime

        1. Je respecte votre opinion mais est-il nécessaire de dénigrer les gens qui selon vous n,ont pas d,éducation? C,est quoi etre éduqué….vous? j,aime mieux n,avoir que mon secondaire5 que d,abaisser des gens qui travaillent avec leurs bras et leur coeur comme vous le faite. Aussi que feriez-vous si demain matin il n,y aurait plus une goutte de pétrole sur notre belle planete? Vous n,auriez plus rien dans vos épiceries ,vos belles boutiques de vetements et d,appareils électroniques car TOUT nos biens sont transportés par soit des camions ,avions bateaux,et tout ce que vous voulez. Je ne suis pas contre le changement ,loin de la, mais pour l,instant ,ne crachez pas sur les travailleurs qui vous font vivre, et surtout ne vous réjouissez pas du malheur des autres.

          J'aime

          1. @Claudette Couture Pourquoi donner un sens tout autre à ce qui est écrit? Nul part dans ce ce texte, Jean-François Hotte ne dénigre les gens qui n’ont pas d’éducation. Il relate seulement ses constatations, sans cracher sur les travailleurs ni se réjouir du malheur des autres, tel que vous l’affirmer.

            J'aime

        2. T’as totalement rien compris du text. Il a l’épique qu’il est allé là-bas, la voiture électrique n’était qu’un rêve.
          Tu es clairement le genre d’imbécile avec les yeux fermés qui comprend pas où le monde s’en vas. Tu dois être un vieux babyboomer qui surf sur la vague du « bon temps » qui ne comprend absolument pas ce qui ce passe autour de toi. Tâta

          J'aime

        3. Ga l’autre tu pense que nous somme content de prendre nos char a petrol ou tu t’en va toé! On as tu le choix ? Si tous le monde pense comme toé!

          J'aime

        4. Avez-vous lu son texte au complet M. Jean Beauchesne? Le gars a été désillusionné par cet appât du gain. C’est une triste constatation qu’il fait selon son expérience vécue. Il ne faut pas mettre nos oeufs dans le même panier en n’encourageant cette énergie fossile qui détruit notre planète et qui est éphémère. Écouter le film demain et quelques réponses s’y trouvent, mais les humains doivent changer leur vision de la vie.

          http://www.voirfilms.org/demain-8lQh4.htm

          J'aime

      1. Bravo pour ta franchise et ton courage. Moi, hier je disais justement à ma femme que ce n’est pas un si grand drame car pas de décès…. N’oublions pas qu’à Lac Mégantic il y en a eu 57…….

        J'aime

  1. Je crois que vous serez un des premiers d’une longue liste de témoins JF Hotte à écrire ce genre de textes . . . Que vous serez suivi par plusieurs et que ce drame épouvantable sur bien des facettes sera étudié et analysé pendant des mois et des années. Espérons seulement que nous en sortions tous mieux éclairés et guidés pour l’avenir. Merci.

    J'aime

  2. Buddy you don’t know what you are talking about piece of shit !! Jai habiter fort mcmurray there’s great people there !! 8ans dans l’ouest Canadien and I’m still here what about you??

    J'aime

    1. Thats not what he’s saying buddy! I dont think u got the picture! Moi j’ai adoré votre texte JF super bien dit!!! Wake up people😁

      J'aime

    2. You’re clearly not getting the bigger picture here… He’s talking about the purpose of this city. He’s not saying that the people there are not good, he’s talking about the purpose of this industry on which this city has grew. And he has a point actually… It’s really sad what has happened to you over there, but if I was over there myself, I’d ask myself this question; is it really worth it?

      J'aime

      1. Mais l’état d’esprit est aussi engendré par les individus; je ne crois pas que l’on puisse séparer la ville/ industrie des gens aussi facilement. Ce n’est pas noir ou blanc. Donc soit que les individus comme l’auteur sont trou du cul ( pour reprendre ses propos) car ils sont là ou y ont été, ou bien il y a d’autres distinctions à faire. Je ne suis pas d’accord avec l’exploitation pétrolière telle qu’elle est faite, cependant tous en bénéficient, pas seulement les gens qui vivent à Fort Mac. C’est facile de leur jeter le blâme et de les juger mais je serais curieuse de voir combien d’entre vous utilise le pétrole quotidiennement…. Probablement une grosse majorité! Et ensuite on juge les autres… Au moins les Albertains on eu le courage de changer de gouvernement dans le but, justement, de faire changer les choses. Et vous, vous êtes prêt à faire quoi pour changer les choses?

        J'aime

  3. J’ai adoré ton texte! Je pensais des choses semblables récemment, en me demandant si j’étais trou de cul, alors ça m’a fait du bien de voir que j’étais pas le seul qui pense comme ça. À part ça, ton texte est TRÈS bien écrit! 🙂

    J'aime

    1. Oui, j’ai bien aimé son texte, simple, mais d’une réalité frappante. J’ai connu et tavaillé à la Manic et Shefferville. Du pareil au même. Même sentiments de vide et d’incompréhension d’un monstre inventé de toutes pièces par l’homme pour d’étruire son esprit et son âme.
      Merci à l’auteur de réveiller en moi tant de cauchemars du passé, et réveiller tout ceux qui serait tantés à vite s’enrichir dans un enfer lointain et incertain. Yvan..
      yvangagne@icloud.com

      J'aime

  4. Effectivement, les derniers arrivants à $1,200.00 pour une chambre louée n’auront pas les moyens d’y retourner et ils n’ont rien perdu. Les anciens habitants leurs comptes de banque sont certainement plus grassets que le miens et le votre. Ils/elles peuvent très bien se réinstaller ailleurs dans le pays.

    J'aime

  5. Sa me fait toujours rire tout ses granolas vert. Plus de pétrole! Serieux? Car comme tout le monde le sais le pétrole es seulement pour l’essence pour les autos. Non le pétrole es utilisé partout. Dans le plastique, huile de lubrification pour vos auto électrique, même dans le textile. Je pour les voitures électriques mais que je suis pas capable de faire Montréal a quebec sans m’arrêter pour recharger, je continue sur l’essence. Je me demande si tu es aller a fort McMurray l’hiver? Pour dire que le monde on juste des pick-up la réponse es non. Pour ton information les routes ne sont pas déblayer. Et c’est pour ca que le monde on des pick-up ou autres 4×4. Malheureusement comme beaucoup de vert granola l’importance es de chialer contre le pétrole ou autre pour paraître important. Tout se monde qui ont été dans l’ouest iraid travailler où? Dans les pâtes et papiers? Non car il en reste plus au Québec. Dans le textile? Non on achète de l’Asie.

    Informé vous avant de dire n’importe quoi dans le but de promouvoir votre idée.

    J'aime

    1. Avec une réponse aussi  »bien » écrite et si mal renseignée vous êtes un de ces  » peu éduqué qui veulent faire de l’argent rapidement  » ?? …
      pour votre information .. les voitures électriques n’ont pas besoin de changement d’huile 😉 … le plastique d’origine végétale existe également et va finir par remplacer le plastique traditionnel … et le textile .. haha … franchement, l’exploitation du pétrole comme on le connait n’existe que depuis une centaine d’année … mais l’humain s’habille depuis quelques milliers d’année.. pense qu’on peut parfaitement se passer de pétrole pour nos guenilles !

      J'aime

  6. Bon texte, bonne réflexion réaliste à mon sens ! On va voir à quel niveau se situe la réflexion politique. Il est à parier qu’il va y avoir des déchirements en coulisse mais que les pétrolieres vont mettre leurs lobbyistes au travail !

    J'aime

  7. Les pétrolières ont beaucoup plus de pouvoir que le petit Justin Trudeau et ce n’est pas lui qui décidera du sort de Fort Mc Murray. Justin se pliera aux volontés des pétrolières. Ce qui est bien à la mode, c’est le fly-in fly out et des camps pour garder les travailleurs.

    J'aime

    1. Pourquoi les pétrolières ont plus de pouvoir? Ils est également possible pour notre pays de récupérer l’intégralité des compagnies pétrolières et de saisir leur bien et d’en faire une industrie 100% national.

      Je pense pas que les pétrolières aimeraient ça 🙂

      J'aime

  8. La première partie de votre texte – le récit – est extrêmement intéressante. On a besoin de découvrir votre expérience pour mieux comprendre ce qui se vit là-bas – et se faire notre propre jugement sur l’avenir de cette chose.

    Je vous invite à donner suite à votre récit. Si c’est dans le roman à venir – et assez fidèle à la réalité – ce sera certainement passionnant à lire. J’ai hâte d’en apprendre davantage.
    Merci, Jean-François.

    J'aime

  9. Merci pour ce texe, ça m’a ouvert les yeux. …Moi, la question que je me pose, c est OU se trouve les pays que nous avons aider….Pendant le verglas des États-Unis on envoie l hydro, on envoie nos militaires partout dans le monde pour aider.?..On donnent de l argent et beaucoup…..La nous avons des besoins, même juste pour donner du repos au pompiers….Les militaires ne peuvent pas aider? On les payent pareil?….

    J'aime

  10. le vrai probleme de pollution ce sont les centrales éléctriques au charbon… C’est la plus grande émission de co2 ils se construit une centrale électrique au charbon en Inde et en Chine aux deux semaines……. Si tu remplaces des millions de voitures par des voitures à batteries éléctriques tu auras des millions de batteries aux 5 ans comme pollutions de plus il te faudra des usines en quantite pour fabriquer des batteries par millions…. c’est la réalité….

    J'aime

    1. Il y a qq jours mon chum me faisait le portrait de Fort McMurray, pour y avoir été pour travailler, il y est resté 4 jours. Le portrait que tu dresses de cet endroit, du mode de vie des gens, de l’abus d’alcool et de drogues de l’argent facilement gagné et vite dépensé, c’est la réalité. Triste cet événement, suis d’accord avec toi pour la reconstruction, il faudra y réfléchir, mais les principaux concernés prendront t ils la bonne décision, j’en doute. Continue tes besux textes réalistes.

      J'aime

    2. Merci JF, j’ai lu des histoires de boom town comme la tienne provenant de la Pensylvanie, du Dakota. Pas grand chose en Français, on en a besoin. En passant le livre récent de A. Nikiforuk  »Slickwater » qui expose les dessous des industries des hydrocarbures et du fonctionnement d’un pétro-état comme l’Alberta est une sacrée référence. Pour les batteries, les nouvelles technologie en développement non rien à voir avec les batterie populaires actuelles à l’acide. Je ne suis pas un expert, mais je sais que les batteries Tesla peuvent durer 10 ans et qu’elle ne sont pas encore fini. On peut s’en servir comme système d’urgence pour sa maison ou la faire reconditionner. Hydro-Québec travaille en France (?) sur une batterie supposément faite de matières non-toxiques et facilement recyclables. On étouffent d’une façon ou d’une autre depuis 75 ans la recherche sur les solutions de rechanges. Où est le monorail Trens-Kébec de Monsieur Couture? Aiye partez-moi pas là-dessus, on a les deux pieds sur le brake de l’évolution! Bonne journée Robert B.

      J'aime

    3. La consommation de charbon est en baisse depuis trois ans en Chine. Ils vont fermer cette année plus de 1000 mines. Le Canada en est d’aller fort déçus parce qu’on leur en venait en masse.

      Je dois ça, je dis rien…

      J'aime

  11. Je ne sais pas si je suis sans coeur, ou si ce sont les sentiments d’un Mégantiquois d’origine, blessé par la destruction de ma petite ville et la disparition de plusieurs ami(e)s lors de ce désastre causé par le pétrole, mais j’ai de la difficulté a éprouvé de la peine pour les gens de Fort McMurray. Je sais que c’est affreux ce qu’ils vivent présentement. C’est la capitale des sables butimineux , ou les grandes pétrolières détruisent une immense région en niant complètement l’impact écologique et le réchaufement climatique, ou la plupart de la population se fout de leurs actions sur l’écosystème et ne rève que d’un pipeline pour exporter leur merde, ben désolé pour les pauvres gens qui ont perdu leurs maisons,mais ca me laisse frette. C’est dur mais c’est ce que j’en pense.

    J'aime

    1. Le commentaire de Luc a propos de Lac Megantic me fait avoir la réflexion suivante: de deux catastrophes humaines, laquelle est la pire: perdre subitement sa maison et sa job, mais avoir la vie sauve alors que le pétrole est dans le sol, ou perdre non seulement sa maison et sa job, mais aussi sa VIE – ou celle d’un proche ou d’un être aimé, alors que le pétrole, hors du sol, vaporise un quartier entier?

      Non, l’énergie électrique n’est pas parfaite, mais en voyant ce qu’une entreprise privée, menée par un visionnaire (Tesla), a pu faire en quelques années, je pense qu’on peut avoir confiance en le genre humain et croire qu’on saura trouver une façon de remplacer le pétrole; peut-être pas demain, mais assez vite pour pouvoir se passer de l’exploitation insensée des sables bitumineux et de Fort McMurray.

      Mes sympathies aux gens ayant tout perdu. Surtout ceux de Lac Megantic…

      J'aime

  12. Texte saisissant et très instructif, il semblerait que là où il y a du pétrole c’est la course vers inintelligence et la régression ! Ce n’est pas l’exclusivité de ce coin perdu ….bravo de dénoncer les conséquences du choix de l’argent facile et d’éveiller les jeunes Canadiens à contribuer au progrès de l’humanité en optant pour le mérite , la réflexion, la culture et les sciences.
    Bon courage.

    J'aime

  13. c est la chose la plus conne que j ai entendu depuis un bon bout de temps .si j etait toi je fermerais ma grande geule avant de dire des conneries , en passant vient donc au centre d evacuation a edmonton et faire ton speach a la con a tout c est famille , pas sure que tu auras le meme traitements , y en a qui ont vraiment du temps a perdre .

    J'aime

    1. Je peux m’imaginer travailler avec un gars comme ça…dans un chantier ou projet quel conte en région….se faire péter la yeule c’est sûr!

      J'aime

  14. Fort McMurray , Alberta , est le lien d’entreposage de 43,000 mètres cube de déchets nucléaires , entreposés le long d’une route.

    Est-ce que tout ça est bien vrai ? Si oui, ça devrait faire les manchettes?

    Faut-il attendre que les désastres s’additionnent pour réagir ?

    Ce sont des jeunes générations qui travaillent et ce travail ne fait que tourner en rond.

    Un monde de fou, ramasser un peu d’argent pour se détruire de toutes les façons possibles !

    Est-ce cela, une qualité de vie pour cette génération et les générations à venir ?

    Notre vie, votre vie, celle des enfants, ça mérite un peu plus que tout ça.

    https://bengarno.wordpress.com/2016/05/07/lincendie-de-fort-mcmurray-est-nucleaire/

    J'aime

  15. Quel beau texte, et quelle belle réflexion. Je ne vous connais pas mais j’ai rarement vu un écrit qui me fait autant réfléchir sur notre mode de vie.Simplement bravo M.Hotte.J’ai choisi d’aller vivre en Gaspésie justement pour y retrouver un mode de vie plus saint,m’éloigner de ces villes où le monde semble avoir perdu leurs âme.

    J'aime

  16. Les malheurs n’arrivent jamais sans raisons et en effet, cette tragédie pour le Big Mac est un cadeaux pour le reste du Canada. Faut pas s’imaginer que le pétrole de l’ouest et les oléoducs ne feront pas d’autres victimes avec le temps, ça, c’est à la poignée d’opportunistes a le comprendre. les nombrils du monde! Merci pour ce franc parler.

    J'aime

  17. Tabarnac de quebequois … Ya quoi au quebec on vous a route donner pis asteur yassayons nous dire cest quoi . Le Cher quebec vous penser vous saver mieux tu pense vous etre eduquer mais tres pauvre eduquer vous etre effort er profiteur et pour Les quebequois ca concerned pas je m excuse
    Quelle honte de voir un article comme ca dans le journal

    J'aime

    1. Quand même drole de voir a quel point tu te permet d’attaquer l’éducation d’un Québécpis tout en exhibant un français aussi médiocre. Since your text seems like it was taken straight out of google translate let me tell you this: I find it hilarious that you would try and insult french canadians on their education with such shitty french. Perhaps next time you would like to make such a statement pull out stats and facts that show that french canadians are deficient in their education. Thanks.

      J'aime

    2. Cher Miranda,

      Le cave qui a écrit cet article n’est qu’un prétentieux petit bourgeois qui se contente de l’argent des autres qui travaillent à la sueur de leur front.

      De dire que ceux qui travaillent là et sont rémunérés très généreusement sont des idiots sans éducation et que nous ne devrions pas les encourager à demeurés « non-éduqués ».

      C’est qu’il ne comprend rien à l’économie. Certains pensent que ce sont les ingénieurs et les fonctionnaires qui gagnent de gros salaire à faire de 8 à 5 qui font roulés l’économie. Il ne comprendra jamais qu’une personne avec un doctorat ou une maîtrise ne descendra pas dans un trou à 3 km sous terre pour aller extraire des ressources naturelles comme à Val d’Or et des centaines d’autres communautés à travers le pays.

      Ce sont ces « ignorants » qui se gèlent le cul à -50°, ou sous la pluie, la sécheresse, la chaleur, les insectes, les conditions extrême que le Canada peut offrir à quiconque sort de Montréal ou Québec.

      Il insulte pas seulement les Albertains mais tous les ignorants comme moi qui avec moins d’un Sec V arrive à travailler sans mendier l’aide gouvernemental et tous les avantages que les moins-nantis ont droit.

      Il représente une fraction de notre société trop gâté pour savoir de où le pain et le beurre vient. Grace à des gens « ignorants » comme nous, il peut de son trône nous dire quoi faire.

      L’économie verte veut absolument rien dire. Tous ces emplois sont déjà partis ailleurs et le seront toujours ailleurs. Nous n’avons rien à offrir à qui que se soit pour qu’ils inventent et restent ici pour créer des emplois dans cette fameuse économie VERTE.

      Les ressources naturelles, contrairement à son ignorance, sont les seules choses que l’on ne peut déménager au Mexique ou en Chine. De mieux les exploiter, oui. De les fermer tombe dans l’inconscience de ce qu’ils rapportent à toute la société. Si nous sommes riches en tant que Canadiens ou même Québécois … c’est grâce à des gens comme à Fort-Mac.

      L’opinion de un n’est pas l’opinion de tous. Je crois que c’est plutôt lui qui a besoin d’éducation.

      J'aime

    3. Au moins, on n’est peu être un bande de « très pauvre éduquer » comme tu dis. Mais au moins, nous on sait écrire comme du monde! 😛

      J'aime

    4. Je suis d’accord avec vous. Incroyable de voir les gens juger et dire que les Albertains reçoivent ce qu’ils méritent.

      Oui, il y a de la prostitution, de la drogue et parfois des gens moins scolarisés. Me semble qu’on voit ça aussi à Québec, Montréal, Toronto et même Gaspé!

      Revenez en! Les pickups sont là car ils n’ont pas les routes déblayer comme ici.

      Arrête de regarder de hauts les gens. Vous n’êtes pas mieux que personne. Et, arrête de se caché en arrière d’un diplôme.

      J'aime

  18. C’est pas l’Alberta qu’il faut changer, c’est la mentalité de ces quelques québécois que tu cites dans ton blog… Le problème n’est pas la ville c’est les bs québécois sans cervelle qui s’y rendent!!! Je vie en Alberta près de Fort Mac depuis 7 ans et je suis fière de me considérer albertaine et j’ai honte des québécois maintenant. Ce sont des gens travaillants et respectueux. Rien à voir avec les bandes de chialeux de québécois…

    J'aime

    1. Ouuffff, que vous allez vous faire attaquer pour ça! Il ne faut surtout pas dire que les Québécois sont chialeux…et le pire est que plusieurs qui disent « vous m’avez ouvert les yeux, oui je pensais la même chose », vont être ou sont déjà des gens qui appuyent le projet qui va détruire l’Anticosti.

      J'aime

  19. Merci pour votre texte, je ne connaissais pas le contexte. Maintenant espérons que c’est pas juste à moi que vous apprenez ces choses. Je partage votre article.

    J'aime

  20. Je comprend votre point de vu sur Fort Mcmurray et je crois aussi que sa coûteras une somme trop importante peut-être pour le temps qu’il reste. Mais je dois vous dire que j’ai été un peu dérangé par votre description des gens qui y travaillent. Mon homme et père de mon enfant y travail depuis plus de 10 ans et comme plusieurs de nos amis ils sont loin d’être non éduqués ou drogués. La plupart on des métiers et sont des bon travailleurs. La plupart des jeunes arrivent là à 18-19 ans et prennent peut-être pas les meilleurs décisions mais il ne faut pas mettre tout le monde dans le même bateau.

    J'aime

    1. Kim, tu n’as pas besoin de te justifier, ce n’est pas comme si c’est différent ici au Québéc où le « speed » est devenu un vrai fléau et tout le monde vit au desus de ses moyens…moi, je pense de l’auteur de l’article est allé pour faire sa fortune et n’a pas été à la hauteur et mainenant il fait son jaloux…De plus, il est normal de trouver ces comportements (prostitution, traffique de drogue) dans les régions un peu éloignés où il y a beaucoup d’argent qui roule…eux aussi essaie d’avoir leurs part du gâteau. Moi je trouve cet article très méprisant, surtout en temps de crise…ils n’ont vraiment pas besoin de « ti-counes » comme M. Hotte, qui semble aimer fesser sur les gens qui sont déjà par terre…c’est hônteux.

      J'aime

  21. Au début ton texte m’a offusqué, mais plus je lisais et plus il suscitait en moi une réflexion. Tu fais bien la part des choses entre l’aspect humain , l’aspect socio-économique. Notre gouvernement devra faire cette même réflexion.

    J'aime

  22. Sales hypocrites!!
    Moi aussi, je ne reconstruirais rien, si Rona se fait acheté, le cirque du soleil, je ne ferais rien. Parce qu’au Québec on se permet de dicter comment l’argent de l’autre devrait être dépenser sans même penser à rembourser nos dettes. Chaque années, on s’éloigne du modèle Norvégien et suédois qui a commencé dans les hydrocarbures pour payer les dettes et avoir un bon système de santé…
    Ensuite, on se permet de prendre l’argent de l’alberta lorsqu’ils sont en excédent, mais lorsqu’ils vont mal on ne serait pas solidaire. Le véritable courage politique aurait été de dire non! dès le début.
    Ensuite pour ce qui est du consumérisme, il y a toujours deux facettes. Le fait de n’avoir pas été capable de rencontrer des gens avec des valeurs similaire veut-il dire qu’ils n’existent pas? Les albertains sont différents mais très généreux!

    J'aime

  23. Merci d’avoir le courage de mettre les pendules à l’heure!
    Avec la couverture médiatique qui nous montre seulement une facette de cette tragédie, la réalité qui se cache derrière est bien plus sombre qu’elle ne le laisse entrevoir. Se positionner en tant que société est difficile lorsque nous pataugeons dans la crise. La poussière retombée,
    votre réflexion prendra tout son sens!

    J'aime

  24. Merci de nous donner matière à réfléchir autre que çelle écrite par les journalistes. Nous relater ton vécu est beaucoup plus près de la réalité sur çe qu’était Fort McMurray. Très bon texte!

    J'aime

  25. Allez, le Québecois haineux se lache, vous ne puvez pas avoir un peu de compassion!? Ah oui c’est le méchant Ouest Canadien, donc bien fait pour leur gueule!!! Vous êtes pathétiques, vivement que je quitte cette province haineuse et revancharde!! Allez vous pignoler sur votre poutine et vos téléromans débiles et vos humoristes pas drôles!

    J'aime

  26. Merci d’avoir écrit ce que la majorité de gens pensent….mais n’ose le dire! Ce texte fera réfléchir…il aurais dû arriver avant cette tragédie! Bravo pour avoir oser dire ce que la majorité des gens pensent!

    J'aime

  27. too soon.
    J’apprécie ta franchise et ta prose mais ce n’est peut-être pas le temps de publier un tel billet.
    Dans ce ‘trou-de-cul du monde’ il y a des familles, des gens éduqués (ce que tu sembles être selon ta ‘biographie’) qui ont également tout perdu.
    Mais bel opportunisme ‘d’exposure’ pour toi. J’imagine qu’une radio-poubelle quelconque te donnera un micro.

    J'aime

  28. C’est David contre Goliath! Les pétrolières contre le bon sens! Je n’ai pas une grande confiance qu’on fera le meilleur choix pour l’environnement, l’identité canadienne et l’avenir du pays! C’est bien triste!

    J'aime

  29. Quelle sagacité dans cet article Jean-Francois.
    Le ton pertinent et impertinent est d’une redoutable clairvoyance.
    Vous lire me réjouit et me donne de l’espoir .
    Bravo et merci!

    J'aime

  30. Parfaitement d’accord avec l’auteur du texte; j’étais à Fort Mc Murry en 1978-1982, c’était déjà une ville corrompue …..drogue……alcohol…….suicide…..violence conjugale etc……il ne faut ABSOLUMENT PAS reconstruire cette ville .je pensais comme Pascale et ce, depuis bien longtemps, cette ville c’est Sodome et Gomorrhe……..

    J'aime

  31. tres bon texte interessant que tu as ecrit la JF, j’ai penser a la meme chose que toi en voyant toute cette horreur detruire Ft McMurray

    J'aime

  32. Ce que je trouve ironique dans cette article c’est le fait de comparer Fort mcMurray au QC et de se remonter en se comparent à une ville pétrolière. Ça revient au même de comparer Montréal et Feront.

    J'aime

  33. Bon un autre environnementaliste frustré, un empêche pas l’autre, un peut exploiter le pétrole et faire des recherche pour les nouvelles technologie. Le seul problem est que pour l’instant, si tu arrête tout les puits de pétrol tu marche a pied et tu stop l’économie de toute les pays du monde.

    J'aime

      1. M. Hotte, Je ne sais pas quel age vous avez, mais ce que vous nous décrivé dans votre article, c’est la baie james des années 70. C’est aussi le Dakota du Nord de 2014. Fort McMurry n’est ni meilleur ni pire que ces autres places qui se voient envahir par des travailleurs venant de partout pour faire un coup d’argent.

        J'aime

        1. La comparaison avec le Dakota du Nord est juste mais, on ne peut faire de comparaison avec le projet hydro-électrique de la Baie James. Bien d’accord, beaucoup de québécois sont partis là-bas pour faire un coup d’argent. Mais là s’arrête toute similitude avec Fort McMurray. Comme le soulignait M. Hotte, les ressources pétrolières en Alberta seront totalement épuisés en 2050, La Baie James fournit et fournira toujours de l’électricité et contribue à l’économie de la province. Autre grande différence : achevé, ce projet n’a pas laissé derrière lui un environnement saccagé et pollué qui sera inutilisable pour les générations futures.

          J'aime

          1. « Autre grande différence : achevé, ce projet n’a pas laissé derrière lui un environnement saccagé et pollué qui sera inutilisable pour les générations futures. »

            Êtes-vous capable d’aller vous promener ou camper là où l’environnement n’a pas été sacagé et pollué? Sans équipement de plongé? 🙂

            J'aime

          2. Ah non? Et les kilomètre de forêt boréal qui ont été inondé. Sans compté que cet immense bassin d’eau à chambouler les précipitations dans bien des endroits au Québec. Lorsque l’Homme transforme des écosystèmes, il déséquilibre toujours quelque chose. Il y a des conséquence à tout.

            J'aime

          3. Mon commentaire ne portait pas sur les effets écologiques mais bien sur le style de vie des travailleurs. Drogues et prostitution existaient aussi a la Baie James. Les prix étaient aussi élévés pour tout.

            J'aime

    1. Cé l ‘ argent du pétrole qui fait retarder l ‘ avancement de l ‘ écologie et cé encore les enfants qui vont se ramasser avec la merde que leurs parents ont laissés en héritage . Alors si vous voulez continuer de pourrir notre planète au moins arrêtez de mettrent des enfants au monde !

      J'aime

      1. Vos propos sont complètement dépourvus de logique (arrêtez de mettre des enfants au monde pour ne pas leur léguer une planète poubelle.. -vraiment? Vous ne voyez aucune autre option?) Vous pourriez peut-être envisager de lire un peu sur le sujet de l’environnement et des alternatives au pétrole. Ça vous redonnerait peut-être espoir et ça améliorerait certainement la qualité de votre langue écrite.

        J'aime

      1. Tu n’aurais pas un commentaire un peu plus constructif que de le traiter de con? Moi je trouve que ça réflexion fait plein de sens. Et je laisserais aussi la nature faire les choses là-bas au lieu de tenter de tout reconstruire.

        J'aime

    2. l économie va s en tirer meme si on arrete la production du pétrole mais si on arrete pa l humanité elle ne sen sortiras pa je supporte cette lettre a 100 % l humanité a survécu pendant plus de 1000000 ans sans l utilisation du pétrole mais ne survivras pa encore 100 ans a continuer a l utiliser

      J'aime

    3. La Baie James roule encore et roulera encore car elle fabrique de l’énergie verte. Fort McMurray est condamné à fermer et devenir une ville fantôme et ça personne ne peut le nier. Je ne crois pas que l’on puisse comparer. Du pétrole, moi je ne crains pas que nous en manquerons, bien au contraire. La demande diminue et on en découvre de plus en plus. De meilleur qualité et de beaucoup meilleur marché à raffiner qu’un sable bitumineux.

      J'aime

      1. Ben oui la Baie James fabrique de l’énergie verte!! Les mines vertes de la Baie James. Informe toi un peu!!! Les camions géants électriques? Les travailleurs qui s’y rendent en avion a vapeur? Des bateaux a rames qui enportent l’equipements? Taboire!!

        J'aime

      1. C’est quoi le rapport avec les fautes d’orthographe ! Tout le monde ont droit à leur opinion sans se faire critiquer ! Ça n’a plus de sense vos affaires

        J'aime

    4. Ce qui serait plutôt une bonne chose vu le taux d’obésité et là dégénérescence de nos sociétés occidentales capitalistes et ultra-libérales où le simple fait de bouger son cul est devenu une atteinte grave aux droits de l’homme !!!!! Alors YES ! ON SE REMET À UTILISER SES PIEDS AUTREMENT QUE POUR RÉFLÉCHIR ET ON DEVELOPPE L’ÉCONOMIE DE DEMAIN, respectueuse, sensée, locale, au service de l’animal humain et non l’inverse 😊 Haut les coeurs et retroussons nos manches !

      J'aime

    5. Rien n’arrive pour rien !! Et pour ma part qui ne connait Fort Mc Murray que par rapport aux sables bitumineux… J’ai envie de dire que gagner beaucoup de $ en travaillant pour l’extraction du pétrole en Alberta, c’est la même chose que de faire travailler des enfants dans les mines de charbon et de s’enrichir sur leur dos… C’est vendre une partie de son âme au diable !!!

      J'aime

    6. Premièrement, le monde ne manquera pas de pétrole si on arrête l’exploitation des sables bitumineux(pas des puits de pétrole, nuance).
      Ensuite, si tu es pour la reconstruction d’une « ville/camp de travail » qui exploite une ressource qui nous coûte 48$ du baril qu’on revend 36$ du baril et que nos compétiteurs eux exploitent pour 4$ du baril, tu devrait réviser tes math de 3ieme année.

      Fort Mcmurray était rentable et un peu payant quand le baril était autour de 100$.
      L’auteur de l’article et ses détracteurs ont tous l’air de dire que c’était le klondike, le gros cash la bas.. ERREUR. Juste avant le feu, la ville était déjà « brûlée » par la chute des prix du pétrole. Bienvenue en 2016. On avait déjà commencé à déserter et maudire le ridiculement mauvais pari de Stephen Harper d’investir dans une ressource du passé dans sa forme la moins rentable.

      J'aime

  34. Et dire que ces gens là nous chiait dessus dans les années 1975-1980 en nous traitant de batards de l`est. J y était dans le coin et je me souviens très bien de ces mots sur une page frontispice d`un journal ! (( Let the Eastern Bastard cry in the dark !!!..)) . Oui triste pour ces familles pour les pertes …………………….

    J'aime

  35. Alors il faut fermer toutes les mines du monde car elles finiront toutes par épuiser leurs ressources. Et pour être conséquent, il faut aussi refuser dès maintenant les bénéfices qu’on retire du pétrole. On arrête de se déplacer autrement qu’en véhicule électrique et on arrête d’acheter ce qui a été livré au magasin grâce au pétrole. Donc bateau électrique, usines électriques, camions électriques, trains électriques, etc.. C’est bien beau mais cette électricité là devra être produite par du pétrole ou du charbon dans la plupart des pays. L’hydroélectricité, n’est pas suffisante, ni les éoliennes ni l’énergie solaire. Seule l’énergie nucléaire, actuellement, peut remplacer le pétrole mais elle n’est plus utilisée. Sûrement qu’un jour nous aurons la possibilité de remplacer le pétrole. Mais là, concrètement, aujourd’hui, on utilise du pétrole et on en a besoin. On a besoin de fer, de cuivre, de pétrole. Ou on arrête de consommer. Mais il faut arrêter de dire qu’on n’en veut pas et d’en utiliser en même temps. Quant aux gens qui ont tout perdu là bas, ils n’ont peut-être pas l’attitude que vous souhaitez, et j’ai tendance à penser comme vous, mais ce sont des humains. Ils ont besoin d’aide, pas de se faire dire qu’ils auraient dû être ailleurs. Plus tard allez leur parler mais là, pas certain qu’ils ont un gros besoin de se faire pointer du doigt.

    J'aime

    1. le soleil dégage assez d énergie en 1 seule seconde pour combler les besoin energétique de la planete au complet pour toute l espérence de vie de l humanité

      J'aime

    2. Vous avez absolument raison .Moi meme ayant vécu à Fort Mac tout près de 22 ans et bien je n’ai qu’à dire que du bien de cette ville d’où un bon nombre de gens de toutes les partis du Canada y sont venu faire fortune .les gent de Terre-Neuve eux qui n’avais presque rien chez eux et bien ont pu se bâtir une vie meilleur de ce qu’ils avais a TNeuve sans oublier les gens du New Brunswuick et New Scothia .les Québécois aussi ont eu leurs parts sans compté les autres provinces . Ceux qui comme les plus jeunes qui se sont acheté des grosses voitures et qui consommais et jouais au casino et bien ils ont fait tout simplement pareil comme sa se passe dans toutes les booming Town . Je ne suis pas devenu millionnaire dans cette ville mais j’y ai fait mon compte .je regrette les propos de Monsieur qui met un peu trop de beurre sur son pain ,oui un enviromentaliste frustré .C’est dur à croire que je m’ennuie de cette ville mais c’est la vérité . Si j’étais plus jeune j’y retournerai sans hésitation .

      J'aime

    3. Commentaire intelligent.

      Dire que les gens croient réellement qu’une voiture avec tout plein de terres rares dedans est plus écologique qu’une voiture au pétrole.

      La solution est plutôt d’utiliser une variété d’énergie. Et le pétrole en fait parti. Et nous en avons au Canada. Et c’est un revenu non seulement pour les familles qui travaillent dans l’exploitation du dit pétrole, mais également pour toutes celles qui reçoivent les sous de la péréquation.

      Le Québec sans fort Mac, c’est un désert de nids de poules. Énormément de nos programme sociaux sont disponibles grâce à cet argent. Vous êtes verts? Refusez ces programmes!

      Et le prochain que j’entend me dire qu’on doit développer les régions mais refuse les projets d’exploitation des mines voici mon commentaire: vous ne comprennez pas les régions. Laissez les gens travailler!

      J'aime

  36. JFHotte! Ca me blesse que en ces moments difficiles vous avez l’audace d’abaisser ces gens. Pensez vous que c’est mieux sur la côte nord? Non ! Du pareil au même! Alors parle des pétrolières mais laisse les gens tranquilles. Point à la ligne!

    J'aime

        1. Ce qui explique sans doute votre commentaire. Les Acadiens fièrement assimilés depuis le lendemain du débarquement. On salue bien haut la reine, un drapeau Canadian dans l’cul.

          J'aime

        2. Hiiiii, juste avec ton commentaire tu prouves ce que le gars écrit dans son article en parlant des gens qui y habitent, de leur manque de culture et de leur manque de savoir-vivre.

          J'aime

    1. Et, pourqoui spécifier la Côte Nord? Je suis d’accord avec vous que ce n’est pas mieux ailleurs, mais pourquoi spécifier une région en particulier? Pensez-vous que c’est mieux à Montreal, Québec, Saguenay…? Non…mais oui, j’suis 100% d’accord avec vous de dire que M. Hotte n’a vraiment pas de classe à écrire ce genre de commentaire et d’abaisser les gens…il semble bien aimer fesser sur des gens qui sont déjà par terre et c’est vraiment déplorable.

      J'aime

  37. Le trou de cul n’est pas la ville mais bien l’auteur de cet article. Ce titre est non seulement de TRES mauvais gout, il a été créé dans un but seulement; pour que les gens lisent son p’tit article. Il base les faits de son article en une partie, sur ses mauvaises expériences et à mon avis il avait déjà clairement une opinion biaisée sur Fort Mac. Je viens également d’une région ou on épuise nos ressources naturelles. Je viens d’une région ou notre monde conduisent des pick-ups, font de l’argent dans les mines — mais surtout — travaillent fort pour subvenir aux besoins de leurs familles, pas seulement des leurs! Ils ne sont pas tous des alcoholiques et drogués… Il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier! – Parce que si c’est le cas, est-ce que ça veut dire que toutes les régions ayant des gens qui travaillent dans le secteur minier, pétrolier, forestier vivent également dans des villes “trou de cul”? La seule chose que je lui accorde; nous devons trouver d’autres façons de vivre sans avoir à épuiser nos ressources, il n’y a pas de doutes la dessus…mais ca prends du temps….. De la à dénigrer Fort Mac comme etant le trou de cul du monde – en pleine crise en plus – c’est déplorable.

    J'aime

    1. AWest, ferme dont ta yeule.
      À chaque place il va y avoir des bonnes personnes et des mauvaises, mais on peut pas toujours parler en faisant des cas par cas, fek sort de ton esti de cocon de personne idéaliste pis relis l’article. Pis si t’es encore pas d’accord, ben watch out le karma sera pas ben ben loin pour toi.

      À l’auteur de l’article,
      Jsuis tout à fait d’accord avec toi!

      J'aime

    2. Merci pour ces commentaires senses! Je fais parti des evacues et croyez moi nous n’avons pas besoin de petits ignorants comme Mr. Hotte pour profiter de cette occasion pour se plaindre d’un certain Mr. Maurice le Beauceron 😦

      J'aime

  38. Merci pour ton texte… Je me suis fais ramasser la semaine passée pour avoir exprimé la même idée générale, que le destin les a rattrapé et aussi qu’il fallait être des cowboys pour emprunter une route entourée de flammes. Je parle ici des photos virales dignes des films d’action prises sur la route 63 après que la majorité des 70 000 évacués aient quitté vers le sud, alors que les arbres en flammes menacent de s’effondrer sur les dernières voitures qui se sont aventurées là, plutôt que d’aller vers le nord. On ne me fera pas croire qu’ils ne le savaient pas que c’était dangereux. Et le pire, c’est que ça en a valu a peine… Il n’y a pas eu de mort et ces photos ont fait le tour du monde.

    J'aime

  39. On a ici un texte d’un frustré qui n’a pas pus trouver un travail descent labas. Le trou de cul du monde comme il l’appelle bien est ce qui a fait que le Canada n’a jamais été en récession économique, quand que ces voisin était dans un gouffre, ce trou de cul du monde vous donnais chère Québécois 9 milliards de péréquation par année. Drôle que personne ne parle de fermont, comme le trou de cul du Québec, où de plusieurs mine dans le nord du Québec. Ce gars là crache sur des familles, des gens qui on laissé leur vie de côté pour allez au mac pour oui avoir une vie meilleure. Ou est le mal de voir des opportunistes sans étude vouloir faire 100 000$ par année? Ce texte je m’excuse mais me répugne, c’est comme si Montréal Nord brûlait et quelqu’un ferait un texte disant ça va faire du bien c’est le trou du cul de mtl ça va avoir nettoyé la place.

    J'aime

    1. Ici on a le commentaire d’un gars frustré qui n’a pas compris l’essence du texte, qui dit n’importe quoi et qui représente bien ce que le texte dénonce… Le Canada n’a jamais été en récession?? Ha non?!? Où étais-tu en 2008-2009? Ou même au début 2015 où on a vécu une petite récession justement en grande partie de cette économie pétrolière non diversifiée!! Probablement que t’avais la tête dans les sables bitumineux!! Pour ce qui est de la péréquation, révise tes chiffres, ils sont faux! Et si ça continue comme ça, l’Alberta recevra elle-aussi de la péréquation qui viendra du… Québec!!! Vas-tu craché dessus?? Où est le mal de voir des opportunistes sans études 100 000$/année? Comme tu sembles centré sur faire du cash sans regardé les répercussions négatives et que t’as clairement pas compris l’essence du texte, tu ne peux pas voir les effets négatifs sociaux qui sont décrits dans le texte comme les problèmes de prostitutions, de drogues, de jeux, etc… En passant, on voit bien que tu fais partie du génocide intellectuel dont l’auteur parle…

      J'aime

    2. C’est des faits à considérer objectivement.

      C’est vraie que nous avons survécu à la crise grace au pétrole ainsi qu’a l’investissement de l’état dans la réflection de ses infrastructures. Le budget du Québec est calculé avec la péréquation que nous aurions pas sans l’industrie pétrolière..

      Les québécois en générale croit que c’est un retour de leurs argents, ce qui est faux vu que l’impot est calculé en conséquence et que le Canada est déficitaire.

      J'aime

  40. A reblogué ceci sur Chez Dcembreet a ajouté:
    Fort McMurray n’amène aucune innovation, aucun progrès social, aucune matière grise. Fort McMurray enrichie les concessionnaires et les compagnies de construction, tout cet argent est jeté à la poubelle.

    J'aime

  41. Pour avoir habité à Calgary de 1980 à 1995 et revenu au Québec je dois avouer qu’un partie de votre texte est la réalité. L’autre partie est SA réalité.

    Il ne faut pas aller loin pour rencontrer des trou de cul. Lors de la tempête de verglas en 1998, j’ai dû acheter un génératrice de 500$ à 1,400$ (usagé). Une prise électrique pour la génératrice de 8$ à 55$. J’ai vu des chandelles à 5$ et entendu des histoire d’horreur de magasins et individus qui se sont enrichis au dépend de la misère des autres. Des milliers de gens se sont retrouvés dans des écoles pour recevoir de l’aide. Arrivant là avec rien et s’attendant que l’État leur fournissent même une couverture et une brosse à dent. Pourtant, personne n’avait dû sortir de son habitation dans l’espace de 30 minutes. On demandait des bénévoles pour leur venir en aide, tandis que des milliers de gens y était.

    Oui, j’en conviens que le Québec fait différent que les autres provinces. Ici,. la réglementation est roi. Les loyers, les salaires, les syndicats, les régies, etc., tandis qu’en Alberta, c’est un peut la jungle. Même avec des loyers dans les 1,500-2,000$ par mois et avec les « damage deposit » qui sont parfois équivalent à un mois de loyer, ça fait cher pour aménager. Mais, je n’ai jamais habité ou déménagé dans un appartement, maison ou loyer sale comme un soul cochon comme tous les Québécois font le 1 juillet. En Alberta, ce n’est pas fait pour les amoureux du gouvernemaman québécois qui fait tout pour l’être humain. Même jusqu’à penser pour lui.

    Les Albertains sont des gens fiers. Pour en avoir marié une il y a de ça 30 ans et d’avoir eu 2 enfants (nés à Calgary) et avoir encore de la famille habitant là et des clients à Edmonton, je sais de quoi je parle. Les Albertains sont les derniers qui vont venir quêter l’aide. Ils sont trop orgueilleux. Ils vont s’entraider. De devoir quelque chose à qui que se soit est une honte. La preuve: ils n’ont pas de dette provinciale. Et s’ils doivent en avoir une, ils l’a repaieront dans les 5 années suivantes. Ils ont été la « cash-cow » le moteur monétaire du Canada depuis 1975. Année après année, ils le font avec un sourire en souhaitant que les reste du pays leur dise merci. Ces fonds, à hauteur de 15-20 milliards de dollar ont été envoyés à Ottawa annuellement pour que des provinces, comme le Québec, puissent empocher 9-10 milliards de péréquation pour financer nos écoles, notre système de santé, nos CPE, et tout ce que la population exige d’avoir « gratis » sur le bras des Albertains.

    Oui, si tu arrives à Fort Mac avec l’état d’esprit d’un Québécois de la gratuité de toute la réglementation sur tout, tu vas connaître un méchant choque culturel et économique. Que les gens possèdent un gros pick-up ou une grosse cabane ou un gros ski-doo ne fait pas d’eux des trou de cul. Les routes, la culture, le façon de vivre font qu’ils aiment les pick-ups qu’ils ont payés 50k ou plus et qu’en même temps la TPS de 3 000$ a été envoyé à Ottawa pour que tu puisses te payer des soins de santé et une garderie à 7$ par jour.

    Et leur gros salaire est à la sueur de leur front. Plusieurs travaillent 21 jours à 12 heures par jours sans arrêt. Pour gagner des gros salaires, tu dois travailler souvent dans des conditions extrêmes que la majorité d’entre-nous ne travaillerait jamais. De dire que les gens comme eux sont des gens non-éduqués et que de perpétuer l’ignorance en donnant des gros salaires à ces gens n’est pas correcte, est une insulte à la moitié des Québécois qui habitent l’extérieur des grandes villes et travaillent dans des mines, des usines, des forêts, fermes, etc.

    Alors, au lieu de leur dire merci, pour contribuer à financer notre société québécoise de gaspilleurs, de prétentieux et d’égoïstes et d’ignorants tu leur dis qu’ils sont les « trou de cul » du monde entier, ça prouve que deux choses. Que tu n’y connais rien en culture Albertaine et que tu aurais dû rester au Québec où tout est cuit et préparés d’avance que le seul avancement possible est d’être à l’emploi du bon gouvernemaman que nous aimons tant.

    C’est plutôt des gens comme lui qui font que Fort Mac est un endroit difficile pour les gens qui ne sont pas prêts à faire des sacrifices pour y arriver. Tout les gens là ont le même but. De faire de l’argent. Ce n’est pas en chargeant 300$ par moi pour un loyer que tu vas en faire.

    Quand tu n’es pas prêt à faire face à la musique, tu ne vas pas travailler dans le nord ou à des endroits isolés qui sont payantes mais difficiles. Et pour les ignorants qui travaillent dans les ressources naturelles de notre pays, on devrait plutôt les remercier pour faire la job sale qu’une certaine élite de notre société n’oserait se salir les mains pour y arriver.

    Les intelligents de notre société sont plutôt solidaires à reconnaître leur contribution à faire de la plupart d’entre nous des citoyens choyés du reste du monde.

    Merci Fort Mac !

    J'aime

    1. Je suis québécoise, je ne suis jamais allée en Alberta et pourtant j’y ai rêvé souvent à notre pays de l’ouest. Je crois qu’effectivement il faut avoir vécu dans les 2 provinces pour se permettre d’en parler et d’en juger. Pour moi la dimension humaine dépasse et de loin toute la politicaillerie autour de ce drame. Mon cœur est avec les Albertins et je les soutiens de toute mes forces. Si je pouvais tous vous accueillir chez moi je le ferais. Et n’oublions pas qu’il y a des choses qui vont toujours nous dépasser. Ce monstre de feu aurait pu être ici au Québec. Aux gens de Fort Mac je vous tiens par la main et vous souhaite bon courage. Je suis une petite québécoise bien impuissante face à votre situation.

      J'aime

    2. tu viens de faire la même chose que celui qui a écrit cet article, c’est-à-
      -dire d’insulter les gens, lui les ALBERTAINS avec lettre majuscule et toi, les Québécois; tu sauras qu’on est capable de payer nos propres dettes, nous, les Québécois, tu charries en disant que les ALBERTAINS payent nos soins et nos dettes; ou quelqu’un nous volent notre argent , ou quelqu’un la dépense sans compter, car je peux te dire qu’on est taxé en ……. ici au Québec et c’est pas monsieur, pour être polie qui va venir nous faire accroire que vous payez nos dettes, car dans le passé, le Québec a largement contribué avec les maritimes à payer pour former ce que vous appelez aujourd’hui, les provinces de l’ouest, entre autre l’ALBERTA!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! P.S.: si tu veux savoir ou va ton argent, car tu sembles penser que tu envoies ton argent partout, vas faire un tour chez tes amis de l’ouest , entre autre, la Colombie-Britannique et ses chinois, pour voir leurs beaux ponts et leurs belles autoroutes ect ect et tu vas voir ou va ton argent.

      J'aime

    3. très bien, sauf que l’auteur de l’article n’a pas dit que les gens étaient des trous du cul, il a parlé de l’endroit géographique. En français, le « trou du cul du monde » signifie un endroit de désolation perdu au fin fond d »un pays.

      J'aime

    4. Juste une petite note sur les loyers du Québec:vous dites:  » je n’ai jamais habité ou déménagé dans un appartement, maison ou loyer sale comme un soul cochon comme tous les Québécois font le 1 juillet ». J’ignore ou vous avez habité, mais personnellement, je n’ai jamais vu autant de logements moisis qu’en Colombie-Britannique. Donc, laissons de côté les records d’insalubrité.
      Laissons les engueulades.’C’est un fait que le boom petrolier est basé sur une ressource polluante en voie d’extinction. Soyons assez intelligents pour ne pas attendre d’être mal pris. En diversifiant, il y en a pour tous les goûts. Mais Progrès n’est jamais l’antonyme de Prospérité.

      J'aime

  42. Et voilà le progrès. Nos faisons parti des pays les plus pollués au monde juste à cause des sables bitumineux de l’ Alberta . L’ exploitation la plus toxique au monde et qui demande des tonnes d’ eau potable pour être extraite des fins fonds des entrailles de la terre .C’ est très onéreux et dangereux pour la santé .Si on veut un avenir respirable pour nos enfants et petits-enfants, si notre égoïsme pour l’ argent passe après la santé , jamais nous ne devrions accepter que cette mélasse vicieuse continue d’ être exploitée .Les grosses compagnies pétrolières se foutent pas mal de l’ humain, son seul but c, est de faire de l’ argent… .point ……..Vous pouvez crever c’ est le dernier de leur sourcil , ils vont vous remplacer pour plus performant et avide d’ argent …..Regardez toutes ces forêts boréales détruites au nom du pétrole ……….https://www.google.ca/search?q=les+sables+bitumineux+en+alberta&espv=2&biw=1920&bih=955&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwiigfy_o83MAhXJjz4KHV-yDxgQ_AUIBigB

    J'aime

    1. D’accord avec vous. Je suis triste pour ces gens mais en même temps, je crois que ce désastre pourrait enfin apporter un tournant positif à notre pauvre planète qui se fait détruire jour après jour à coup de sables bitumineux. Me réjouir? Non pour les gens affectés à court/moyen terme mais oui pour cesser ce génocide à plus long terme.

      J'aime

  43. Monsieur Hotte! C’est vrai que si l’on met de côté la compassion envers ces être humains qui ont tout perdu, votre texte porte à réfléchir. J’y mets toutefois un bémol, vous dites ne jamais vous être senti autant différent, autant Québécois, mais, le premiers à vous avoir « fourrer » ce sont bien des Québécois? Je viens de Sept-Iles, une petite ville minière sur la côte-nord et je ne peux m’empêcher de faire un parallèle avec ce que vous dites de Fort McMurray. Le prix des maisons, des logement et de biens des choses nécessaires, a explosé! C’est le festival des gros pick up, des gros bateaux, des gros ski doo, des gros 4 roues! Notez le terme employé, gros… Il fallait toujours plus gros… Par exemple le prix d’une maison mobile pouvait atteindre 200 000$, le prix d’un bungallow dans ine autre ville! Pis, bang! Une des usines ferme, le prix du fer baisse… Les maisons en vente ne cessent d’apparaître sur le marché, il y en a environ 350 à l’heure actuelle! Mais on continue de vouloir des usines, des mines… Pourquoi? Pour les gros salaires qu’ils apportent! Dans les années 80, ça devenait une ville pauvre… Et puis une nouvelle usine, de nouveaux gros salaires et on repart en peur! On apprend pas! On veut une nouvelle usine, pour relancer l’économie dit-on, même ai cette usine n’a que 25 ans d’exploitation au maximum! On apprend toujours pas! Les gens font des études, mais comme leur domaine n’est pas payant, ils vont travailler journalier dans les usines… C’est payant!! Je vous demande, quel est la différence entre les Albertains et les Québécois au final?? Je comprends après la lecture de votre texte, que vous semblez avoir de biens belles valeurs environnementales, c’est tout à votre honneur et j’admets être en accord! Mais ce genre de phénomène lié à l’argent plutôt qu’à la santé se passe chez nous également!!

    J'aime

    1. Pareil en Abitibi ! J’ai vendu ma maison mobile 175 000$ il y a 3 ans…. c’est stupide je l’accorde, mais j’ai eu ce prix sans problème. Et ça continue…. 😦

      J'aime

  44. De tout ce que Fort McMurray peut offrir, tu n’as seulement su trouver que drogues et prostitution??? Pauvre d’esprit. Reste dans ton patelin. Tu n’as pas les couilles pour survivre dans le « far west ».

    J'aime

  45. Article très éclairant. Bravo M. Hotte. Vous y avez vécu et vous parlez en connaissance de cause. Le brasier actuel est une catastrophe naturelle largement reliée au réchauffement climatique. L’exploitation des sables bitumineux est un gâchis environnemental d’origine humaine. La nature nous donne ici un sérieux avertissement. Il faut savoir en tirer les leçons et la conclusion à laquelle vous arrivez est la bonne. Simon Ruelland, Baie-Comeau, Québec.

    J'aime

    1. Ah oui. Les grosses sécheresses des années 30 sont aussi un phénomène du réchauffement climatique ?

      Et l’avancement des déserts en Afrique, Amérique Central et du Sud aussi ???

      Il se brûle des forêts à travers la planète depuis des millions d’années. Le feu est un phénomène naturel qui aide à remplacer les forêt d’arbres morts, plus faibles, malades, etc.

      NATURELLEMENT DEPUIS DES MILLIONS D’ANNÉES !

      J'aime

  46. Fort McMurray n’est pas un cas isolé en ce qui concernent la « débauche » dans les villes miniaires et ça ne changera pas tant qu’il n’y aura pas d’autres secteurs d’économies dans ces dites-villes…
    Je ne crois pas qu’il y a perte d’inovation technologiques avec ce type d’emploi. Une personne ayant besoin de stimulation intellectuelle ne sera pas capable de rester longtemps dans ce genre d’emploi peut importe le salaire, il en serait malheureux..

    Pour la reconstruction, j’aimerais cependant avoir l’heure juste sur le coût de l’investissement versus les retombées économiques et l’effet multiplicateurs engendrés par ces emplois, car ces arguments me disent rien.

    J'aime

    1. N’oubliont pas que beaucoup nourissent les leur avec c’est emploies…

      Pis les truck et bateau (pour les frustre), la plupart du monde dans l’ouest chasse et peche, ma maxima a marche pas bien dans les bois lol, donc j’utilise un truck!

      Reconstruction????????????????

      En anglais se feux s’appelles un bail out !!!!! Suncorp ferme la bas!

      J'aime

  47. Désolée mais tu es beaucoup trop « éduqué » pour te retrouver dans les trous perdus ou les gens vont travailler pour faire un coup d’argent, comme on dit. L’alcool, la drogue et la prostitution….il y en a partout. Même dans les petits villages j’imagine. Comment penses-tu que ça se passait quand ils ont construit les barrages de Manic, la Baie-James et tout autre gros chantier. Reviens sur terre et vois la vie comme elle est vraiment. Saches que parmi les gens de « basse classe » comme tu le crois ne le sont pas tous. Et il y a des gens très bien dans toutes les couches de la société. Même ceux qui viennent de finir leur Cegep, mais tu es sans doute meilleur que ces gens. En passant on ne travaille pas sur une mine (tu serais probablement mort) mais pour une compagnie minière….ça plus de sens. C’est mon opinion même si je ne suis pas très éduquée. Et j’ai déjà habité dans ce genre d’endroit et j’ai quand même réussie ma vie, mener mes fils à la vie d’adulte sans problèmes et profiter maintenant de la vie avec mes petits-enfants. Alors il n’y a pas juste les gars de pick-up qui se promènent le nez en l’air…toi aussi;.

    J'aime

  48. Le trou du cul du monde? Est ce que tu sais combien de famille vivant dans la pauvreter se sont sorti d’un cercle vicieux de dettes et de credit grace a cette ville? Est ce que tu sais combien a profitez le Canada du boom economique engendrez par le petrole?

    Tes belles paroles sont seulement belles pour les gens qui ignore les veritables retombez economiques et les opportunitees que cette ville a donnee a toute la population canadienne.

    Des gens sans educations comme tu dis, mais qui ont du coeur au ventre ont pu se recree une nouvelle vie.

    Oui il y a de la drogue, oui il y a de la prostitution, mais sa il y en a partout. Laisse les gens qui travail pour se droguez faire ce qui’ils veulent, ils se drogueraient quand meme ailleurs. C’est juste quau lieux d’etre des membres utiles a la societe, ils seraient des etinerants….

    C’est a l’individu de choisir ce qu’il fait de son argent. Certaines personnes vont le depenser inutilemeny certaines autres vont faire des economies pour accomplir leurs reves. De quel droit tu te permets de decider qu’une ville ne devrais plus existez parce qu’elle permet au gens sans educations de gagner leurs pains et au personnes eduquer de s’enrichir. Oui cela va couter des millions de reconstruir. Et alors? C’est un investissement a long terme. Qui a deja rapportez beaucoup plus aux canadiens que cela va couter de reconstruir.

    Le petrole fini dans 40 ans? Laisse moi rire. La majoritee de tout ce que l’on utilise requiert du petrole dans le procede de fabrication. Du plastique jusq’au textile.

    Reconstruire cette ville ne va pas dans l’opposition du progres et du changement non plus. Elle n’empeche pas l’investissement dans d’autres ressources plus saines pour l’environements.

    Je dois a fort mcmurray tout ce que je possede en ce moment et tout les voyages que j’ai pu faire. Je suis fier de dire que j’y retourne bientot pour aidez ces fammilles qui ont tout perdu. Pendent que certains reste solidaires et humains, tu peus restez dans ton quebec a te plaindre de choses que tu ne connais pas sans apportez aucune solutions.

    J'aime

    1. En fait, les propos doivent prit avec un peu de retenu. L’idée générale du texte s’oriente d’avantage sur l’opportunité que nous avons de renaitre de (nos) cendres vers une énergie plus verte et durable.

      Parfois, la vie envoie des messages… très ironique.
      Cela n’enlève rien à la douleur humaine de tout perdre (J’ai vécue un incendie, je peux comprendre la douleur des gens) toutefois – il est peut-être temps de se renouveller autrement.

      Et parfois, poser des questions c’est le premier pas vers la solution, ce que l’auteur fait très bien ici.

      J'aime

        1. J’ai jamais dit que je trouvais ça correct. Je constatais. Avant de traiter les gens de conne, ce serait bien que tu sois tout d’abord respectueux et que tu poses des questions, si tu penses que ce que la personne a écrit n’est pas correct. Portes-toi bien.

          J'aime

    2. Salut Vince. J’ai lu ton commentaire et je veux juste savoir…. Est ce que tu es bénévole pour aider les familles et si oui est-ce que tu passe par la croix rouge?? Bref si tu as n’importe quel info sur l’aide des sinistrés je la prendrais…. car je vais être proche de mac dans pas trop long….

      J'aime

  49. Wow! Un petit gars de ville traumatisé de la région. Il dit qu’il n’avait jamais vu autant de pick-ups….ca sa explique tout! Une bonne chance t’a pas travaille a Vald’or ou Timmins……..

    J'aime

  50. Tu m’as perdu à « je ne me suis jamais senti autant québécois ». Il n’y avait nul besoin de jouer la carte patriotique, mais j’imagine que ça « fit » avec un article aussi volatile.

    J'aime

  51. Wow t’es ben amanché toi l’artiste pour dire que les gens de fort mcmurray sont des gens avec pas d’educations crétin. Y’a des ingenieurs, des docteurs, infirmière en plus de toute les métier de la construction auquel les province continue d’offir les formations avec aucune option d’emploi une fois graduer. Essais de me faire croire que tu n’apartien pas de voiture ou tu ne prend pas l’avion et même l’autobus. Le pétrole est la pour rester. Parle moi pas non plus de voiture electrique avec des dash en plastique et des batterie de lithium. Regarde comment devastatrice est la mine de lithium comparer au sables bitumineux. Une vrai joke ta petite article mr. le frustrer. L’alberta brule en se moment parce que c’est sec pas a cause des oil sands. Ya des annee sec et des annee plus humide sa arrive.

    J'aime

  52. Wow!! Pas le meme Fort Mcmurray que je connais!! A se que je sache il y a 63 écoles a Fort Mcmurray pour une douzaines de concessionnaires.. Des organismes communautaires ,il y en a pelleté et les gens ont toujours été très généreux et l’entr’aide a toujours été incroyable. J’au personnellement vu une bagarre en 9 ans, dans un bar, ma femme et mes enfants n’ont jamais été temoins d’aucune… J’ai des locataires qui m’aident a paye mon hypothèque et services qui me coute environ 4400$ par mois. Ils habitent 1/3 de ma maison pour 1400$ tout services inclus. Mes 2 ados ont 13 et 15 ans, ils n’ont jamais pris d’alcool ni drogues.. Oui, il a les compagnies pétrolières, mais qui le consomme ce pétrole? C’est nous, les canadiens et le reste du monde… Il y a aussi de la drogue, de l’alcool, prostitution. Il y en a aussi à Edmonton, Winnipeg, Montreal, Quebec et mëme Matane, d’où je suis originaire… Je le sais très bien car j’ai commencé à boire a 11 ans et prendre de la drogue à 13 ans.. Je suis arrivé à Fort Mcmurray en 2007 sur le bord de la faillite, notre maison et auto tombaient en ruine. Je ne parlais pas un mot anglais. Je me suis botté le derrière et appris la langue. J’ai commencé comme journalier et monté les échelons un à un.. Après un 1an et demi j’avais réussi à payé mes dett es, réparé notre maison et acheté un camion tout neuf. On a décidé d’y déménager et de s’acheter une maison dans le quartier d’abasand, tout prêt de l’école francophone pour nos enfants. On y fait une très bonne vie, les hivers sont longs et froids mais le reste de l’année est très beau. Les gens y realisent leurs rêves. Certains vont se payer le vehicule qu’ils ont toujours rêvé, d’autres vont voyager, certains y viennent pour financer des projets communautaires, lbeaucoup viennent pour payer leurs dettes et repartent. Moi j’adore la chasse et les voyages, et bien je me gâte! Ce n’est pas de l’argent facile , au cobtraire.. La plupart des gens travaillent 10-12 heures par jour, pour des periodes de temps la plupart du temps assez longue. C’est un monde d’opportunité pour celui ou celle qui veut se partir en affaire. Nous aimons y vivre, moi, ma femme et mes enfants et nous y retournerons. On a hate de retourner voir nos voisins, amis et collègues se travail. Bien des choses auront changées. Ls sentiers birchwood ou on se promenait a tout kes jours moi et mon chien sont dévastés, notre beau quartier d’abasand dévasté, les animaux sauvages repoussés au loin. Beaucoup on tout perdu, les souvenirs d’une vie entière envolé en fumée.. On a pleuré beaucoup dans les derniers jours, peu dormi, les émotions à fleurs de peau.. Mais tu sais quoi JF Nolin? On va se retrousser les manches, s’entraider et tout reconstruire et la communauté de Fort Mcmurray sera plus unie et forte que jamais! Shame on you JF Nolin!

    J'aime

    1. Bonjour vous avez l’air normal comparé aux autres répondants. Avant les feux, j’avais l’intention de partir en bus vers l’ouest. Je suis une fille de 38 ans et plus rien qui me retienne ici. ( Mtl, Longueuil ). J’ai fais des mauvais choix de vie l’an passé et je veux repartir à neuf ailleurs. Y a t’il de la place pour une fille pour le travaille. (Serveuse) ou autre et des endroits où des gens comme vous hébergent? Merci beaucoup

      J'aime

  53. Avez vous une voiture? Prenez vous L Avion?
    Pendant combien DE temps comptez vous utiliser du plastique. .. si vous faites ces choses, vous etes le trou de c. … vous etes hypocrite de premier rang et vous essayer de vous dire n importe quoi pour vendre. Vous devriez la fermer remplacer la merde dans votre tete avec un cerveau. Faux journaliste que vous etes

    J'aime

    1. Je vais t’ouvrir les yeux sur une choses en ce qui concerne l’utilisation du plastique. Le chanvre peut produire du plastique de meilleur qualité que celui du pétrol, de plus, il est biodégradable! Le problème, il n’y a que du plastique de pétrol du à la prohibition! Je suis persuadé que s’il en avait le pouvoir, Monsieur Hotte se débarasserait de tout ce plastique fait à base de pétrol pour passer à celui fait à base de chanvre. Et pour les moyens de transport, de l’essence à base de chanvre, ehh bien, ça existe aussi! Nous avons toutes les technologies nécéssaire pour éradiquer le pétrol de cette planète et de ne plus jamais en avoir de besoin. Maintenant, je vous conseille fortement de VOUS fermer la gueule et de retourné dans vôtre trou à rats capitalistes qui ne pense qu’a eux.

      J'aime

  54. C’est méchant d’ironiser sur le sort ces pauvres gens qui perdent tout: ils n’étaient pas venu polluer, juste faire un maximum d’argent avec un minimum d’éducation, très humain non ?
    Pas de réflexion dans leurs actes, leurs enfants auraient eu un cancer, leurs petits enfants ne seraient pas viables ou vivraient dans la pollution, quelle importance quand on peux se payer une mustang ?
    C’est ça le pétrole, une addiction à l’énergie qu’on peux dépenser sans se poser trop de questions… on a besoin du pétrole disait un commentaire, on ne sait pas s’en passer, ça ressemble furieusement à un propos de drogué ou d’alcoolique qui veut préserver la jouissance de l’instant sans investir dans un avenir.
    Pourquoi polluer ? Parce que tant pis, la drogue c’est bon, c’est de l’argent facile, du V8, de la puissance, un monde factice mais tellement merveilleux !
    Je milite pour l’usage de l’électrique, les moyens de produire localement et de façon renouvelable sont possibles, d’autant plus qu’on investit réellement dans cette voie.
    Néanmoins je n’ai pas de doutes, les drogués du pétrole fumeront la dernière flaque de la planète grâce aux dealers internationaux qui financent la planète et nos politiques… mafia ?
    Quand le fait de polluer deviendra un crime contre l’humanité ?
    Ne vous inquiétez pas: on nous traiteras un jour de sales petits pollueurs et avec l’argent amassé par ces trafiquants, leurs enfants nous vendront alors une belle énergie propre…
    La morale de cette histoire ? quelle morale ?

    J'aime

    1. Bonjour Alexandre, ta réflexion est aussi vide de sens que mes propos sont pleins de fautes, je m’en excuse par ailleurs.
      Non je ne suis pas journaliste, je suis Français, instructeur pilote sur paramoteurs électriques, j’ai deux enfants et j’aimerais leur laisser un monde acceptable…

      J'aime

  55. Arrêtons avec l’environnement réchauffement de la planète. Stop Stop Stop ! ! ! J’ai déjà assisté à une conférence sur l’environnement et ce que j’en retiens c’est la réponse à une question : Que pouvons-nous faire en tant que personne et/ou entreprises ? Et la réponse a été. « RIEN »

    J'aime

  56. Merci de partager ce que vous avez vécu! Vous dites tout haut ce que je doutais… Ne vous laissez pas anéantir par tous ces propos agressifs et dénigrants. Encore une majorité des canadiens dorment sous l’effet de la consommation et ne peuvent pas voir plus loin que leur nombril. Mais nous sommes de plus en plus de citoyens conscients de l’urgence de changer nos habitudes et à rêver d’un avenir respectueux de l’environnement. Continuer à investir dans le pétrole démontre le manque d’éducation de notre société.

    J'aime

  57. Les gens ne savent vraiment pas faire la différence entre un article du journal et un blogue…. Moi j’adore comparé cette ville au trou de cul du monde!!!!

    J'aime

  58. Bon témoignage même s’il est pas mal anecdotique, mais je me demande si c’est mieux de se faire enquiquiner par des filous riches et bardés de diplômes qui cachent des fortunes dans des paradis fiscaux pour ne pas payer des impôts comme tout le monde, que de se faire f**rrer par Maurice le Beauceron obèse, illettré et colonisé. Au moins le gros Maurice, lui, ne se cachait pas pour vous entuber 😉 Je ris, mais pas nécessairement parce que c’est drôle.

    J'aime

  59. Personne ne force personne à aller travailler à Fort Mc Murray, ou à la Baie James , dans les mines , dans toute autre zone d’ exploitations pétrolière , etc , dans le monde . heureusement qu’ il y a de braves gens pour aller travailler dans ces endroits dont on ne rêve pas nous même d’ y faire carrière, pour y extraire des produits dont on a toujours besoin.

    J'aime

  60. si audrey se cherche qqun avec des dettes je suis sur qu elle va trouver prenneur a votre départ de fort make monnaie si il reste au moins un gars seul avec un bo pick up loll 🙂

    J'aime

  61. C’est pas seulement une ville pétrolière chose , ya des gens qui ont une histoire la bas, qui sont née la bas qui ont une vie ! Comme dans nimporte quelle ville ailleur !! Wow c’que tu dis m’atriste vraiment ..

    J'aime

  62. Ah lala.. Les extrêmes ne s’entendront jamais. Vous avez tous raisons et vous avez tous tort. Est-ce que les sables bitumineux sont mauvais pour l’environnement? Et oui. En même temps a-ton besoin de faire un revenu qui est plus rentable pour améliorer sa situation? Et oui. Est-ce que l’on pourrait trouver un meilleur champ d’exploitation moins nocifs? Et oui. Est-ce que notre système a besoin des revenus des e treprises du pétrole? Et oui. Est-ce qu’il y a d’autres entreprises en place pour offrir de tels emplois? Et non. Est-ce que chacune des différentes exploitations ont connu des hauts et des bas? C’est sur. Je ne pointerai jamais du doigt celui qui veut changer les choses pour un futur plus propre mais je ne pointerai jamais mon doigt non plus à celui qui est travaillant et veut une meilleure situation pour sa famille. Mais il y a une choses pour laquelle nous devrions tous s’unir etla réalité est qu’il y a en ce moment des milliers de femmes, hommes et enfants sans adresse au moment ou j’écri ces lignes et nous devrions tous se serrer les coudes car c’est une tragédie ou personne n’est à blâmer mais nous sommes tous citoyens de ce pays et nous devons s’entraider. Toutes mes pensées vont pour ces gens de Fort Macmurray. Restez fort. Nous sommes là pour vous

    J'aime

  63. Vous devriez suivre moctavio sur Twitter, dont le blogue « devilsexcrement.com » traite de l’impact désastreux de l’économie pétrolière sur la société vénézuelienne. Le journaliste Peter Maas a aussi écrit un très bon bouquin PÉTROLE BRUT (« Crude world ») résume assez bien les problèmes vécus dans presque tous les pays où l’économie est dominée par les hydrocarbures.
    Cela dit, je ne partage pas votre opinion sur l’avenir de l’endroit. Parce que, pour ou contre, tant qu’il y aura du pétrole, il y aura des exploitants et des salariés à cet endroit, que vous le vouliez ou non.

    J'aime

  64. Tu généralise un peu trop mom chers n’est pas tout le monde qui sont aussi « cave » labas. Tu fait passer toute les personnes qui travaillent pour pour des gens sans éducation, drogué etc. Certaines personnes y vont car ils ont besoin d’argent. De plus, la drogue l’alcool et la prostitution sont fort partout pas seulement la. Tu dis être fière des quebecois comme pour montrer qu’il n’y a pas ces problèmes la ici mais est-tu deja allé dans le nord du QC dans le ville plus minière? Il y a autant de drogue, prostitution, alcool et personnes sans éducation qu’à Fort Mc Murray

    J'aime

  65. Toute la petitesse de l’esprit québécois se retrouve dans ce texte ordurier… Visiblement quelqu’un qui ne connait pas Fort Mac, qui s’est fait rejeter par Fort Mac. Retourne et reste au Qc, l’esprit provincial et régressif de gauche te conviennent très bien.

    J'aime

  66. Bien d’accord pour ma part. Fort mac à bien faire plus de mal que du bien. Combien de gens j’ai vu aller faire des sous la bas et finalement été prit dans l’engrenage de l’argent et de leur dettes plus monstrueuse car leur nouveau mode de vie est à la hausse. Je me souviendrai toujours du gars partir pour 3 ans pour se piler du cash et après 10 ans il y est toujours prisonniers du temps qui a avancer et de sa consommation d’un gars qui a passé de 2000 par mois à 12000 de salaire. Gros camion jacker mais même pas d’argent pour mettre du gaz.. Trop de dettes et de drogue.. Cette ville est la pour que j’ai vu le les dépendances, le monde se font des lignes dans le parking et il y a toujours été la bataille. Cela existe ailleurs cette mais la bas le prorata est pas mal plus élevé. C’est un cercle vicieux que peu de gens contrôle. En faite site la vingtaine que je connais 1 seul est de retour et à vraiment profiter de ça.

    J'aime

    1. Tout ceci n’est pas la faute de Fort Mac mais sa propre faute. Sa faiblesse de caractère ne représente certainement pas la majorité des gens de la bas qui comme moi ont fait de la belle argent et se sonts tenue loin des casino, de la drogue et des putes. Too bad pour les idiots, il y en a partout.

      J'aime

  67. Y a vraiment de tout dans vos commentaires ! Avec classe et p’d’classe ‘pantoute’. J’ai mis les pieds a Mc Murray il y 35 ans . Dans un parc de maison mobile. Pas eu envie de m’y installer. Faisait -45. Des villes de trucks pis de gros moteurs …y en a partout. Gatineau, Mont Laurier en sont. Et y a des artistes géniaux en sortent, des exceptions . Mais comme partout. Elle ressemble pas mal a votre description. Donc pas d’exclusivité là. La tristesse est pour ceux et celle qui ont bâti leur vie la bas , conjoint enfants…J’aurais tendance a penser que cette ville est le miroir de notre société en général , en plus frette….

    J'aime

  68. Personellement j’ai demeuré a Fort Mac et tout ceci existe mais pas pour tout l’monde. Celui qui a écrit ce texte n’avais qu’a se tenir loin des casinos, des bordelles et de la drogue. comme moi et énormément de gens que je connais. Que tu soit a montréal ou a Fort Mac tu choisi de fréquenter les lieux et vivre ta vie comme tu veut. SI t’as des problèmes tu les emporte avec toi. Je déteste sa généralisation et son insinuation que c’est une bonne chose que Fort Mac brûle. Je pense que le problème c’est lui même et ce n’est certe pas la majorité. C’est peut-être lui le trou de cul. Ceci n’est qu’une infirme partie de l’envers de la médaille. Mes excuses aussi et svp mettre de coté votre sensibilité. Merci.

    J'aime

  69. Je n’aime pas du tout ce texte personnellement! C’est comme dire fermons tout nos villages car nous n’avons aucune innovation…Il y a des gens qui ont une vie, un cercle social, un foyer, une famille, un lien d’attachement…tout comme ici. On se bat pour garder nos écoles et nos services ouverts… pourquoi eux n’auraient pas ce droit? Il a le droit de ne pas aimer cet endroit et ce style de vie mais si cela leur convient tout comme cela nous convient de vivre en region ou il y a un taux de chômage énorme et pas beaucoup d’entreprise! Je suis d’accord qu’ils devraient créer des emplois durables mais de la a dire de ne pas reconstruire…Il y a une marge…

    J'aime

  70. J’y ai de la famille la bas et beaucoup d’amis et ils ne sont pas la pour faire de l’argent vite fait bien fait mais plutôt pour faire vivre leurs famille car chez nous ils n’y a pas de travaille pour eux…S’ils avaient le choix ils ne se sépareraient pas de leur familles…Faut pas généraliser je me demande quel genre de monde il fréquentait quand il était la bas en tout cas pas le même monde que je connais,..Le monde que je connais ne s’achète pas des autos à 50 000 pis commander de pizza,poulet,frit de la bière a tout les soirs…Ils ne vont pas dans les bar dépenser en prostituer, a jouer au black jack ect ect…Non il paye leur dette leurs hypotèques paye les études de leurs enfants et se ramasse de l’argent au cas ou quelques choses arrive et pour leurs vieux jours….Alors je ne sais pas quel genre de personne vous fréquentiez mais pas le genre de personne que je connais…Pis les gens que vous fréquentez on les trouvent ici aussi pas besoin d’aller à Fort Mcmurray pour ça…

    J'aime

  71. Merci de me rapeller que fort mcmurray est la seul ville au canada a avoir de la drug et seulement un casino….. article qui ne reflet en rien fort mcmurray et qui ne vaux pas la peine detre lu .

    J'aime

  72. Les technologies vont tout régler, ou bien en ferme les yeux sur les tares de l’extractivisme pour en vanter les mérites… On peut toujours faire des belles choses avec de l’argent sale, mais ca serait aussi hypocrite de dire que ce que cet article décrit n’est qu’idéologie et biaiseries!!! TOUS les boom towns sont aux prises avec les mêmes problèmes, qui ne sont ni anodins, ni normaux, ni idéologiquement inventés… plusieurs études prouvent tout ce qui est ici raconté par l’anecdote. Ce n’est pas « être Québécois » que de remarquer ce que les frontières coloniales font à ceux qui profitent de ses largesses, c’est être humain, c’est être willing de retirer les oeuillettes du profit et du char neuf pour voir TOUTES les facettes de l’exploitation. Oui, les colons auront une belle retraite. So tant mieux pour eux et tant pis pour les femmes, tant pis pour l’environnement, tant pis pour les générations futures?! Comme l’auteur de ce texte, je pense que c’est s’enrichir en hypothéquant l’avenir et en faisant fi du bien-être social et environnemental.

    J'aime

  73. Merci beaucoup JF. Très révélateur et très réaliste. Continue de nous tenir au courant. Cet incendie arrive dans un temps très propice pour que nos consciences s’ouvrent et nous permettre de voir les vrais enjeux qui peuvent se produire si nous demeurons insensibles et inactifs. Merci !!

    J'aime

  74. Ville de gros bars, pour ce que je connais des villes de gros bras comme Fermont, Lebel quévillon, c’est que l’on parle habituellement de gros grand au grand coeur. J’ai rarement vue des villes acceuillante comme ces 2 villes du québec et j’imagine que c’est pareil pour cette petite ville de l’alberta.

    J'aime

  75. Au-delà des statistiques, des préjugés et des phrases chocs sur Fort McMurray, qui semblent avoir dérangé certaines personnes (toutes les villes ont des problèmes…), l’exploitation des sables bitumineux est une catastrophe environnementale. Personne peut le nier. Tant mieux si certaines personnes ont pu améliorer leur qualité de vie et se préparer un meilleur avenir en y travaillant, mais je crois qu’il faut réfléchir sérieusement à « l’après sinistre ». Il faut que nos dirigeants regardent à long terme, penser au bien-être des Canadiens (qui est leur première responsabilité…), et ne pas partir avec l’idée qu’il faut gagner des votes aux prochaines élections…
    Mes pensées sont avec les gens qui sont touchés de près ou de loin par cette catastrophe sans nom…

    J'aime

  76. Bravo pour votre article. Une description tout à fait conforme à ce qui se passe dans d’autres lieux d’exploitation minière américains. Plusieurs en ont témoigné dans le film l’or du golfe. Le manque d’éducation généralisé, beaucoup d’argent vitement gagné ne peuvent que mener à la drogue, la prostitution, l’alcoolisme et la criminalité.

    J'aime

  77. Je vous écris depuis la Suisse et j’avoue m’être laissé prendre par le langage québécois irremplaçable, gouteux et coloré ! On sent toute l’Amérique du nord en bouche, cette ambiance de pionniers aux godets de réguliers surchauffés. et ne vais en rien juger sur ce qui s’est échangé, je n’y connais rien, je n’entends que la tragédie qui s’y passe, mais je salue l’ensemble de tous ces québécois qui répondent, je salue leurs expressions et même dans un cas tragique comme celui-là, en tant qu’écrivain aussi, vos ressentis imagés coups de gueules donnent envie de partir, vous rencontrer, partager votre francophonie à nulle autre pareille. On se croirait dans « Les fros  » de Richard Desjardins. Merci, préservez votre français, lui ne doit pas disparaître dans les flammes, et une pensée pour les gens qui ont tout perdu, pour vous tous !
    Luciano Cavallini, Montreux-Suisse francophone, ou Suisse Romande.

    J'aime

  78. Bon commentaire. Malgré le malheur engendré pour plein des gens, vous exprimez la vérité sur la question fondamentale sous-jacente qui est de reconstruire ou pas For McMurray. Les gens qui contestent votre article sont les mêmes qui disent que le trou de cul qui vient de mourir était un sacré bon gars.

    J'aime

  79. Merci pour ce magnifique texte clairvoyant et articulé. Les cœurs et les âmes doivent prendre conscience que notre mode de vie doit changer. L’humanité est au bord du gouffre.
    Cela dit je crains fort que cet article ne fasse écho autant qu’on pourrait l’espérer en hauts lieux mêmes après les leçons de sagesse, les évidences, la médiocrité triomphera encore.

    J'aime

  80. J’adore votre regard lucide, votre franc parler, votre point de vue qui n’est pas du blabla hypocrite. J’ai souvent eu des frissons en vous lisant. Merci de cette réflexion qui s’applique à ma vie. Une vie qui s’est écroulée, peut-être parce qu’elle devait s’écrouler. Le Québec aussi est en surmenage et s’écroule…

    J'aime

  81. Merci JF Hotte pour cet article qui résume bien ma pensée. Toi qui a vécu Fort Mac tu es bien placé pour la décrire sans détours. Comme tu le mentionnes ce n’est pas de l’insensibilité. Nous sommes tous consternés par les boulversements mais je suis aussi d’avis que c’est une occasion de se sortir plus vite que prévu de l’ère du pétrole. Je vois aussi le gourvernement de Justin Trudeau avec un gros dilemme sur les bras et la pression de l’Alberta et des compagnies de pétrole pour reconstruire ce qui ne doit pas l’être. Merci encore.

    J'aime

    1. Tout à fait de votre avis; mais saurons-nous faire le virage qu’il faudrait pour » changer de siècle » dans notre façon de faire comme pays; nous avons là une chance d’avancer!

      J'aime

  82. Ce que l’auteur veut dire, mais qu’il n’explique pas parfaitement clairement: c’est que l’industrie du petrole à certains endroits, en particulier au Canada, est constamment juste au bord de la rentabilité — en ce moment elle perd de l’argent à la pelle. Cette industrie ne survivra pas longtemps à un prix du pétrole si bas. En tout cas, comme il dit, c’est une industrie très peu créative et qui produit très peu de retour social, même très peu de retour économique, au contraire de ce que l’on a tendance à croire, mais une terrible destruction environmentale. Fort McMurray a vécu une bulle immobilière, des maisons loin loin dans le nord qui se vendaient une fortune (pcq l’immigration était plus rapide que la construction, et pcq les gens ont beaucoup d’argent présentement), une crise d’inflation locale. Mais le prix de ces maisons aura des fluctuation haut et bas à mesure que l’industrie va de la perte aux gains à la perte encore, etc, mais j’ai bien peur que ce sera une fille fantôme d’ici peu, et tous ces gens auront tout perdu. Comment ça? Pcq la consommation du pétrole commence à ralentir globalement, malgré que le prix est bas (c’est en partie la raison pour le bas prix). Pourquoi? Pcq les politiques environnementales changent à travers le monde, l’accord de Paris, l’accord entre les É-U et la Chine, les voitures électriques. Les sables bitumineux seront les premiers à partir. Tel est l’héritage à courte vie de nos années Harper… un support économique pour une industrie plus créative ou de recherche et développement technologique aurait eu un beaucoup plus grand retour économique et social.

    J'aime

  83. Ne pas reconstruire !
    Accepter que cet incendie dramatique ait aussi un rôle providentiel : quel exemple de lucidité et de vision de l’avenir ce serait !
    Je suis persuadé que seules des immenses baffes dans la gueule comme celle ci pourront un jour influencer les grandes décisions politiques et orienter l’humanité vers un vrai comportement eco responsable.
    Seulement, de Tchernobyl à la gigantesque fuite pétrolière du golfe du Mexique en passant par l’incendie de fort Mc, nous attendons toujours la gifle décisive qui nous remettra TOUS dans le droit chemin… Souhaitons que l’ampleur de cette claque salvatrice nous permette quand même de nous relever.

    J'aime

  84. J’ai trouvé ce récit un peu cinglant et à la limite provocateur mais malgré tout les gens doivent connaître les dessous des tragédies car assez souvent c’est beaucoup trop mélodramatique et quand tout est terminé, on nous apprend que le désastre aurait pu être évité si on avait pris des mesures que personne ne voulait prendre.

    J'aime

  85. Bravo Monsieur! Quelle intelligence et justesse dans vos propos…! Vous méritez notre appréciation.

    Oui, nous compatissons pour les sinistrés mais restons honnêtes et intelligents.

    J'aime

  86. Au delà du sujet, je dirais que l’humain aime tout contrôler en encageant tout ce qui dérange sa condition de vie:intellectuels, syndicalistes, les autres, les étranges et les bizarres. Une société qui place aussi dans des cages des animaux exotiques, qui fait pousser des plantes dans des pots. Une société qui craint l’invasion d’espèces dominantes et qui pour excuser sa peur, adopte une philosophie de vie reposant sur l’argent qui rend puissant. Et un jour, la cage devient une petite ville de Calgary remplie de gens bêtes. Le feu l’a avalée. Les bêtes ont fuit et peu d gens ose penser que d’autres cages pourraient vivent une situation similaire. Pourtant, ce drame m’a comme laisser l’impression que le temps est venu pour payer pour nos bêtises. Et que la pire réaction que nous pourrions avoir est de retourner dans notre cage.

    J'aime

  87. Bonsoir !
    J’ai beaucoup aimé cet article sur Fort Mac-Murray.
    ( bien que je n’aie pas eu encore le courage de lire tous les commentaires )
    C’est un témoignage vécu. Objectif.
    En tous cas c’est comme ça que je l’ai senti.
    Je n’ai pas senti de subjectif (moi-je), genre c’est-bien/c’est-mal…
    C’est comme ça que ça se passe, voilà tout !
    ( à moins que vous ne soyez un sacré bon écrivain —et encore !)
    J’ai l’intention de le faire suivre à quelques amis français.
    A part ça :
    J’habite depuis 15 ans au Portugal… Or le Portugal a décidé de se mettre à rechercher du gaz ou du pétrole « at home » !
    Un mouvement relativement important essaye de s’y opposer, mais énormément de gens n’ont aucune idée du futur probable du pays en cas d’exploitation. Les portugais sont par nature confiants, et donc tranquilles.
    J’aimerais leur mettre entre les mains votre témoignage.
    Peut-être essayer de le traduire en portugais ?
    — et, si je m’en sors, vous demander alors la permission…?
    Merci d’avance de votre réponse.
    Cordialement,
    G. Maddalena

    PS: Si, par hasard, vous en auriez aussi une version en anglais, ça me permettrait de travailler dessus « en groupe de travail », avec les personnes avec lesquelles nous luttons « contre » tout cette merde.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s