Élection de Justin Trudeau, encore des miettes pour le Québec?

Félicitations pour votre élection et votre campagne.

La démocratie a parlé et le message est clair, les Canadiens veulent du changement.

Est-ce un vote de confiance? Un vote contre Stephen Harper? Au lendemain des élections, ce n’est plus important. Le parti libéral du Canada a obtenu une majorité claire et il faut maintenant passer des promesses aux actes. Et des promesses, vous en avez faites beaucoup.

Nous savons ce que signifie votre élection pour l’Ontario, mais qu’en est-il pour le Québec?

Est-ce que le Québec recevra sa juste part des investissements?

Vous avez obtenu le soutien de la première ministre de l’Ontario Kathleen Wynne, suite à plusieurs promesses. J’espère qu’il n’y a pas eu d’ententes pré-électorales à huit clos. Les Ontariens ont eu leurs investissements dans l’industrie automobile. Maintenant, ils s’attendent à des milliards de dollars en investissement dans les infrastructures.

L’Ontario demandait également des investissements dans l’aéroport du centre-ville de Toronto et dans le régime de retraite ontarien.

Et le Québec?

Philippe Couillard était invisible pendant la campagne électorale. Pourtant, le moment était opportun pour demander des investissements et maintenir un  rapport de force avec le fédéral.

Selon plusieurs fiscalistes et économistes québécois, (Stéphane Gobeil, Jean-Martin Aussant, Nicolas Marceau, Bernard Landry, Pierre Fortin, et j’en passe) le Québec n’a pas obtenu sa juste part des investissements fédéraux dans les 30 dernières années.

L’Alberta a obtenu énormément de soutien, de financement et d’allègements fiscaux pour l’industrie des sables bitumineux. De son coté, l’Ontario a obtenu beaucoup d’argent pour l’industrie automobile. Ces investissements sont disproportionnés versus les miettes obtenues par le Québec. Je ne parle pas ici de péréquation, mais bien de création de richesse, d’investissements.

Monsieur Trudeau, allez-vous investir des sommes considérables et développer au Québec?

Le Québec a élu 39 libéraux sur 69 sièges disponibles. 57%

L’Ontario a élu 77 libéraux sur 117 sièges. 65%

Que ce soit en environnement, en technologie, en informatique, en infrastructure, en ingénierie ou dans le développement de l’électrification des transports.. les Québécois s’attendent eux-aussi à obtenir leur juste part des investissements.

Où serait le Canada, aujourd’hui, si nous avions investit équitablement le tiers des investissements de l’Alberta et l’Ontario au Québec. Les secteurs du futur sont nombreux en science, en électrification des transports, en environnement, en développement durable et en innovation. Hydro-Québec pourrait être une référence mondiale dans différents domaines.

Nous avons toute la matière grise nécessaire et les ressources humaines pour mettre sur pied des projets d’envergure! Nous sommes des bâtisseurs, et nos entrepreneurs ont besoin du soutien financier fédéral.

Si vous faites comme Stephen Harper et que vous concentrez notre économie sur les sables bitumineux, l’industrie minière dans l’Ouest ou que vous mettez toute l’investissement promit disproportionnellement en Ontario, vous n’arriverez pas à faire avancer le Canada ensemble. L’histoire l’a prouvé.

Il faudra redonner une place importante au Québec dans l’économie canadienne.

Bonne chance!

Comme on dit par chez nous, il faut laisser la chance au coureur…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s