Denis Coderre et l’industrie du taxi, une histoire d’amour!

Cher Denis Coderre,

C’est la première fois que je vous écris.

La politique municipale à Montréal me donne la nausée depuis 5 ans. Je ne comprend tout simplement pas ce que certains élus font avec l’argent des citoyens, que ce soit le plateau Mont-Royal qui n’est pas déneigé, le mauvais état de nos conduites d’eau ou de nos rues.

L’ancienne administration de Montréal était « spéciale »: collusion, corruption, le lourd passé des maires Tremblay, Applebaum, et leurs élus. Ce qui me choque le plus c’est de voir qu’il n’y a pas de grands développements urbains, Griffintown est un flop, je ne vois pas d’implication gouvernementale dans des outils ou des services innovateurs.

Montréal, un ville intelligente

Pendant votre campagne électorale, vous parliez d’innovation et de technologie. Vous vouliez faire de Montréal une ville intelligente, technologique, audacieuse et innovatrice.

TVA Nouvelles nous apprenait que: « Le maire Denis Coderre considère «illégale» et pourrait entamer des procédures judiciaires contre l’application UberX ».

Vous n’êtes pas un grand fan de Car2Go non plus. Pourtant, je pense que les montréalais préfèrent ces deux options aux chauffeurs de taxis qui conduisent à vive-allure; le téléphone sur l’oreille. La guerre du gros bon sens est déjà gagnée, la population est en faveur de l’auto-partage et le voiturage commercial. Lorsque je discute avec des amis ou voisins, personne ne comprend pourquoi les permis de taxi s’élèvent à 200,000$. Pourquoi le bureau de taxi est aussi contraignant. Les gens ne comprennent pas pourquoi, un adulte responsable ne peut pas vendre ses services de chauffeur, s’il a un permis de conduire, ici au Québec. Il me semble qu’il est bien temps d’arrêter d’infantiliser la population avec des lois et des règles de dinosaures. Nous sommes en 2015, la société évolue, le corporatisme évolue, les lois doivent être adaptées.

La loi est de compétence provinciale, possiblement fédérale si le dossier n’avance pas au ministère de Robert Poëti. Mais comment le maire d’une grande ville qui se vante de vouloir créer une ville intelligente, peut-il être contre des services innovateurs comme Car2Go ou UberX?

Partout dans le monde la réglementation change, les lois sont abrogées, je ne vois pas pourquoi au Québec on ne devrait pas faire la même chose. De plus en plus, les différents maires dans d’autres grandes villes abordent ce service positivement.

Pour quelles raisons, Monsieur Coderre, êtes-vous contre cette innovation? Ce type d’entreprise rayonne partout dans le monde. C’est un grand succès, une concurrence saine et naturelle qui réduit les coûts en transport, c’est un choix, une autre option, un moyen efficace pour faire économiser de l’argent aux citoyens et augmenter le co-voiturage à Montréal.

Rappelons aux lecteurs que Uber ou UberX est une application mobile qui permet d’engager un citoyen/conducteur de Montréal pour vous conduire du point A au point B, comme le ferait un chauffeur de taxi.

L’avantage, c’est moins dispendieux et l’application mobile est conviviale! Les chauffeurs de UberX suivent un processus d’inscription rigoureux: vérification des antécédents judiciaires, papiers en ordre, preuve d’assurances, voiture moderne en bon état (moins de cinq ans). Pour moi, comme adulte responsable, c’est tout ce que ça me prend pour entrer dans le véhicule d’un autre conducteur. Franchement c’est mon choix, et vous n’avez rien à dire là-dessus. Il est possible de consulter les commentaires des usagers, comme on le ferait pour choisir un hotel. Je n’ai pas besoin de l’État ou d’un monstre administratif pour me dire quoi faire. Ce n’est pas à vous Monsieur Coderre ou au Ministre des transports M. Poëti de décider. Je n’ai pas plus confiance en nos chauffeurs de taxi que nos co-citoyens. Encore, sans vouloir entrer dans le sensationnel, il y a quelques mois, des femmes se sont fait violer par des chauffeurs de taxi. Même avec votre réglementation, supervision, on constate que les chauffeurs de taxi; ce ne sont pas tous des anges! 17 cas d’assaut ou d’agression sexuelle en 2014 selon la police de Montréal. Alors votre argument que ce n’est pas encadré, ni sécuritaire, on repassera!

Pourquoi est-ce que Uber est moins dispendieux qu’un taxi? 

Premièrement, parce que le coût des permis de taxi sont ridiculement élevés. Dory Saliba, qui préside la société Taxi Hochelaga estime que les prix se situent en 2012 entre 190 000$ et 200 000$.

Sur le site web de la compagnie Fintaxi qui financent les chauffeurs des taxis, les permis sont vendus aux alentours de 200,000$. Il y a de plus en plus d’annonces, c’est une industrie qui est destinée à ralentir ou s’effondrer. Les chauffeurs de taxis doivent charger plus aux clients pour survivre. C’est un modèle d’affaires qui était destiné à mourir. Les chauffeurs de taxi se débarrassent de plus en plus de leurs permis de taxis pour faire autre chose. J’ai moi-même été un utilisateur pendant plusieurs années, plus d’une fois, ils rallongent les trajets, ils refusent la carte de crédit ou autres pratiques douteuses.

« Vous ne me donnez pas de pourboire, mais comment vais-je survivre moi? »

« Je n’accepte pas la carte de crédit, on va faire un détour pour arrêter dans un guichet automatique »

« Le prix de l’essence est tellement élevé, mon permis est tellement cher, je vais arrêter de faire du taxi ».

Deuxièmement, les chauffeurs de taxis doivent payer la compagnie qui leur envoie des appels. Les répartiteurs sont des employés, des coûts, des ressources supplémentaires qui deviendront désuètes. Les applications mobiles et l’internet sont entrain de révolutionner plusieurs industries, et c’est une bonne chose. L’industrie du taxi n’est pas une exception.

Collusion ou idéologie, monsieur Coderre?

Il ne faut pas jouer pas à Dieu. Dans ce monde capitaliste, la concurrence et l’innovation sont des concepts essentiels et légitimes. Laissez la nature humaine, l’économie de libre-marché et le capitalisme faire son travail, votre idéologie et votre désir de contrôler cette industrie est néfaste pour Montréal.

Je ne comprend pas comment un politicien peut s’opposer à une concurrence qui révolutionne positivement l’industrie du co-voiturage et du transport. Si un citoyen désire payer 30$ au lieu de 40$ pour un itinéraire entre le centre-ville de Montréal et l’aéroport Pierre-Elliot Trudeau, c’est son droit! Le co-voiturage et les services comme Uberx sont des moyens légitimes!

Franchement, avez-vous constitutionnellement le droit d’interdire ces services, de mettre des bâtons dans les roues à ces entreprises? La question se pose et le gouvernement du Québec devra agir, puisque la concurrence et le corporatisme sont de compétence provinciale, si ce n’est pas fédérale sur certains aspects.

Non seulement, je remet en doute l’aspect légal de vos décisions, mais je me pose de sérieuses questions sur vos liens étroits avec l’industrie du taxi. Ce n’est pas d’hier cette histoire, je me rappelle qu’on en parlait beaucoup dans les médias, sur les réseaux sociaux, quand vous étiez député de Bourassa avec le Parti Libéral du Canada. Plusieurs disaient que ça vous servait bien pendant vos campagnes électorales: d’être l’ami de tous les chauffeurs de taxi en ville!

Suite à vos récentes décisions pour protéger les taxis, il est normal que les citoyens ont encore des doutes par rapport à votre intégrité dans ce dossier. Pendant votre campagne électorale municipale, vous menaciez avec votre voix portante, vos adversaires, tout ceux qui osaient mettre en doute votre crédibilité! Ce fut votre ligne éditoriale dans les débats et pendant les élections. « Je ne laisserai personne mettre en doute ma crédibilité et mon intégrité ». Bien, moi, je remet en doute votre crédibilité dans ce dossier, ce n’est pas digne d’un politicien impartial.

Monsieur Coderre, je vous pose la question, avez-vous des intérêts politiques, personnels, des comptes à rendre à l’industrie du taxi? Sinon, pourquoi interdire le développement de ces entreprises innovatrices à Montréal?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s