Le Choc Démographique du Québec.

Scandale: la cigogne touche de l’assurance-emploi!

En 1971, il y avait 7,8 travailleurs pour chaque québécois de 65 ans et plus. En 2010, cette proportion était de 4 travailleurs pour 1 retraité, et en 2030, on comptera uniquement 1,9 travailleurs pour un retraité. C’est ce qui ressort d’un rapport publié en septembre 2011 par la Commission nationale sur la participation au marché du travail des travailleuses et travailleurs expérimentés de 55 ans et plus, pour le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale.

Cette constatation est alarmante. Concrètement, il n’y a pas de baby-boom à l’horizon, la situation ce détériora davantage. Il n’y a pas d’indicateurs géopolitiques ou sociaux qui vont en contresens. Très bientôt, il n’y aura pas assez de travailleurs pour combler le nombre important de retraités. En d’autres mots, il n’y aura pas assez de collecte en impôts pour financer le système public. Ce sera presque impossible d’arriver à financer les besoins grandissants en matière de santé; dont les soins pour nos ainés. Je dis presque, puisqu’on ne sait jamais ce que le futur nous réserve. L’administration publique devra faire des choix cruels, il faudra choisir entre la jeunesse et la vieillesse. Lorsqu’il n’y aura presque plus d’argent dans les coffres, le gouvernement ne pourra pas financer les universités et les garderies en même temps que le système de santé et les soins spécialisés pour nos aînés. Des choix cruels devront être faits.

Nous allons frapper un immense mur démographique au Québec, plus rapidement qu’on pourrait le croire. Quelles sont les causes de ce désastre? Voici quelques exemple: d’un point de vu strictement démographique, l’évolution du féminisme a ralentit le taux de naissance partout en Occident. Aujourd’hui, les femmes sont sur le marché du travail, font de longues études et il y a une augmentation du célibat. Strictement démographique. C’est une donnée à ne pas négliger. Le taux de natalité a considérablement diminué. Vous pouvez vous rasseoir madame Carbonneau, madame Françoise David, je ne souffre pas de misogynie, ce n’est que de la démographie. Jadis, nos ambitions étaient de fonder de grandes familles et de subvenir aux besoins de celles-ci. Désormais, nos besoins superficiels ne cessent de grandir. Le progrès, le carriérisme, le néolibéralisme, l’américanisation et le pro-capitalisme ont changés la mentalité des humains. L’invention et la popularisation des méthodes contraceptives ont aussi eu un impact important sur notre démographie.

La superficie du Québec est d’environ 1 667 926 km2 pour 8 millions d’habitants. Comparativement, la superficie de la Belgique est d’environ 30 513 km2 pour 11 millions d’habitants. La population québécoise se retrouve parmi les plus vieilles avec le Japon et l’Italie. À qui la faute? Au gouvernement, aux méchants libéraux, aux péquistes, aux générations précédentes? Non, à nous simplement, c’est le courant naturel de l’histoire. Le gouvernement, les lois et le système influence la démographie, mais au Québec ce n’est pas un facteur important. Nous ne sommes pas en Chine, là où les naissances sont réglementées. Nous ne faisons plus d’enfants, c’est principalement ce qui a créé ce déséquilibre entre les générations.

Un casse-tête financier à l’horizon.

Le parti Québécois avait promi l’équilibre budgétaire, il n’y parviendra pas. Il y avait des fantomes dans le coffres-forts, ceux des les libéraux. Le ministre Marceau fait face à d’énormes défis. Malheureusement, nous vivons avec des gouvernements qui changent au 5-10 ans, qui gère les finances En 2013, 1 Québécois sur 2, touche le Supplément de revenu garanti. LE  »SRG » est un excédent versé si le revenu annuel des 65 ans et plus ne dépasse pas 16 368$. En d’autres mots, un retraité sur deux fait moins de 16 368$ annuellement. C’est la RRQ, ce sont les contribuables qui versent cet excédent. Nous pouvons parler d’extrême pauvreté pour nos ainés, ceux qui sont souvent abandonnés. À qui l’enrichissement de cet appauvrissement? Évidemment cet argent, avec le temps, enrichit le privé, par exemple la santé, le pharmaceutique et les habitations pour ainés. La nouvelle mine d’or du Québec, le véritable Plan Nord du Québec: l’entrepreunariat spécialisé pour les ainés.

Le célèbre économiste Claude Castonguay propose, depuis longtemps, de permettre « à chaque personne de travailler plus longtemps si elle en est capable et en éprouve l’envie ». C’est ce qu’il mentionnait aujourd’hui sur les ondes de Radio-Canada. Monsieur Castonguay s’inquiète des conséquences du vieillissement de la population sur les coffres de l’État. C’est conséquent avec les plans fédéraux qui sont sortient en 2013.

Dans une étude menée pour le Centre inter-universitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO), intitulée La longévité, une richesse, il estime que le Québec est confronté à « un choc démographique majeur ».

Vous trouvez que c’est alarmant? Lisez ce qui suit:

Plus la demande pour le  »SRG » augmente, plus la cotisation au RRQ est élevée. Ainsi, les jeunes travailleurs doivent contribuer davantage pour la retraite. Rien n’annonce que la situation s’améliorera. Que restera-t-il de ces cotisations en 2060? Nous payons plus en taxes et impôts que nos prédécesseurs. Le coût de la vie et l’inflation est proportionnellement plus élevé. Nos magiciens de la finance s’exclament: battre l’inflation de 2%, voilà la solution à toute la noirceur du capitalisme. La dette totale du Québec a atteint la somme de 218,6 milliards $, si la situation persiste, certains chercheurs avancent qu’elle touchera la somme de 260 milliards en 2020. Pour une population de 8,000 000 millions d’habitants, c’est très inquiétant. À ce rythme, un enfant dans le ventre de sa mère aura bientôt une dette de 35,000$ avant même de voir le jour.

Selon une étude de la firme de consultation McKinsey & Company, en 2012 25% des retraités vont manquer d’argent à la retraite pour maintenir un rythme de vit  »acceptable ». Encore une fois avec les années le % augmentera.

Des miettes publics pour les générations futures.

Suite au nouveau budget canadien de Flaherty, l’âge pour prendre sa retraite passe à 67 ans. Tout pour rassurer les travailleurs-esclaves du futur. La situation économique se détériore, mais les politiciens et les ministres sont de plus en plus rassurants. Où s’en va l’économie du Québec? Rassurez-vous petit peuple! Tout va bien, tout va bien, je vous en prie, restez chez vous, retournez au travail! Ne sortez pas dans les rues, continuez de piler sur la tête des étudiants et des indignés. Il reste suffisamment de profit pour enrichir les corporations pendant quelques années.

Selon le contexte financier et démographique, le gouvernement se réserve le droit de modifier les règles du jeu. Quelle sera l’imposition demandée et quelle sera la réglementation pour retirer vos  »fameux » REER? Quel sera le rendement de ces fonds à travers le temps? La population joue à la bourse avec sa retraite; en répétant les erreurs du passé. Aucune garantie sur leurs vieux jours, un roulement de dés sur le dos de la prospérité. Rappelons nous ce qui est arrivé avec la Caisse de dépôt, 40 milliards flouées/volées sous la gouvernance du parti libéral du Québec. Rappelons nous ce qui est arrivé aux États-Unis avec le plan de retraite 401(k) et la crise financière, les retraités n’ont plus rien; on les croyaient invincibles! Les travailleurs de la fonction publique syndiqués se sentent aussi invincibles au Québec, mais il n’y a rien de garantie. Il faut ralentir notre rythme de vie, économiser et épargner dans de meilleurs véhicules d’investissements. C’est maintenant qu’il faut sacrifier pour nos vieux jours.

Le fameux choc intergénérationnel.

Sur une note plus personnelle, je lance un message à la population plus âgée. Sages hommes et sages femmes, gens d’expérience, détenteurs du savoir absolu et de la vérité! Je m’adresse à ceux qui disent souvent:  »N’oublie pas le jeune, j’ai de l’expérience, j’ai 60 ans et j’ai vécu toute ça avant toi »  Certes, je vous le concède, vous avez de l’expérience, mais vous avez vécu dans une période économique et démographique beaucoup plus facile. Oui, vous avez buché, vous avez travaillé très fort! Mais, vous avez quand même vécu à une autre époque où il était beaucoup plus facile de s’enrichir. La croissance du prix de vos propriétés, la période des bâtisseurs du Québec, l’abondance de ressources, l’accès à une alimentation non-monopolisée beaucoup moins couteuse, un rapport loyer/salaire inférieur. L’homme le plus travaillant pouvait s’enrichir facilement. Ce que je veux dire c’est: vos plus brillants avaient beaucoup plus de facilité à s’enrichir comparativement à nos plus brillants. Ne sautez pas sur vos grands chevaux! Vous avez vécu dans une période économique d’aisance, avec des surplus budgétaires, des syndicats solides et des retraites garanties. Je lance également un message à la génération plus jeune. Nous aurions profité de la même situation économique, nous aurions fait exactement la même chose dans ces conditions. Ce n’est pas la faute des aînés, il faut se regarder le nombril.

Notre génération ne reverra pas ce genre de condition économique bientôt. Si vous pensez que vous avez buché, attendez de voir comment les jeunes vont bucher dans 20 ans! Nous ne pouvons pas renier les statistiques et les faits. Il faut y penser deux fois avant de piler sur la tête des étudiants et de la jeunesse du Québec. L’avenir ne sera pas de tout repos pour eux. S’il y a bien une façon de se sortir de cette crise, c’est évidemment en supportant la jeunesse au moment où elle en a le plus besoin. Ça va nous prendre des innovations révolutionnaires et des changements sociaux majeurs pour nous sortir de ce gouffre financier. Hausser les droits de scolarité n’améliorera en rien la situation, le Québec a besoin d’un nouveau souffle. Merci à ceux qui pensent à nous.

Une réflexion sur “ Le Choc Démographique du Québec. ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s